Publicité

5 juillet 2021 - 14:47 | Mis à jour : 14:56

Le Humble

La Distillerie du Quai présente un nouveau Curaçao bleu 

Par Catherine Deveault

La Distillerie du Quai, située à Bécancour, lance son tout nouveau curaçao  bleu, le Humble. Pensé et conçu en collaboration avec Barman Bruno, qui fait fureur actuellement sur le web, il s’agit du premier curaçao embouteillé au Québec.

« Nous sommes fiers aujourd’hui de présenter le Humble. Il s’agit d’une boisson aux agrumes parfaite pour l’été. Sur glace, en cocktail et même en shooter, le Humble saura sans aucun doute vous rafraîchir pendant la saison chaude », mentionne le directeur de la Distillerie du Quai, Jean-François Rheault.  

Moins sucré que les curaçaos que l’on retrouve actuellement sur les tablettes, le Humble est un mélange de saveurs d’orange et de citron. « L’idée a d’abord germé dans la tête du barman Bruno, un ami à nous, qui nous a approchés afin de concrétiser cette idée d’élaborer le premier curaçao versatile et embouteillé au Québec, un produit élaboré humblement avec amour et passion! », ajoute M. Rheault.  

Bruno O’Kane, connu sur le web sous le nom de Barman Bruno, présente cocktails, produits et recettes sur Facebook et sur son site internet depuis la pandémie. Rapidement, il a conquis des milliers d’internautes qui sont aujourd’hui fidèles au poste lors de la diffusion de chacune de ses vidéos. D’ailleurs, Barman Bruno propose plusieurs idées de cocktails faits à partir du Humble sur ses différentes plateformes. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.