Publicité

21 juin 2021 - 15:00

Un levier pour la réalisation de Cap sur 2030 

Nouvelle vision maritime du Québec : Avantage Saint Laurent

Par Catherine Deveault

Le Port de Trois-Rivières a accueilli jeudi passé la ministre déléguée aux Transports, madame Chantal Rouleau, le ministre responsable de la région de la Mauricie, monsieur Jean Boulet, ainsi que plusieurs partenaires du domaine maritime, pour l’annonce officielle de la nouvelle vision maritime du Québec : Avantage Saint Laurent. 

« Nous sommes extrêmement honorés que cette annonce d’importance se soit tenue au Port de Trois-Rivières. Le Port, c’est une communauté qui inclut certes ses utilisateurs, mais aussi plusieurs partenaires à l’extérieur de ses frontières. Et c’est grâce à cette communauté forte que le Port de Trois-Rivières est souvent reconnu comme un modèle, notamment pour ses initiatives innovantes et durables, sa relation basée sur la transparence et la collaboration avec la Ville et ses citoyens, et pour son engagement dans le milieu régional » a exprimé en introduction à cette annonce monsieur Gaétan  Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières. 

Après avoir complété avec succès Cap sur 2020, le Port de Trois-Rivières déploie actuellement Cap sur 2030. La vision maritime « Avantage Saint-Laurent » vient apporter un support supplémentaire important à la réalisation de ce plan de  développement.

Que ce soit pour le projet majeur du Terminal 21, l’aménagement d’un  corridor routier spécialisé pour le transport d’équipements hors normes, le  réaménagement et l’optimisation des voies ferroviaires et routières, l’atteinte de la carboneutralité, l’intégration de l’intelligence artificielle ou le projet de port intelligent; le Port de Trois-Rivières est en phase avec le gouvernement du Québec qui mise sur le secteur maritime pour en faire un puissant vecteur de développement économique, social et environnemental. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.