Publicité

19 mai 2021 - 13:57

14 M$ seront investis

La Distillerie Mariana s'installe au centre-ville de Trois-Rivières

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La plus importante microdistillerie indépendante au Québec, la Distillerie Mariana, confirme qu'elle a choisi le centre-ville de Trois-Rivières pour poursuivre son expansion.

Le projet à vocation touristique et économique occupera la moitié de la superficie du tout nouveau centre d'innovation agroalimentaire L'Ouvrage. Elle deviendra ainsi la première distillerie québécoise accessible au public à s'implanter en plein cœur d'un centre-ville.

Les travaux de construction et de rénovation nécessaires à l'installation de la Distillerie Mariana à L'Ouvrage ont débuté à la mi-avril et se poursuivront au cours des prochains mois.

L'entreprise devrait pouvoir intégrer ses nouveaux locaux d'ici le printemps 2022.

La récupération et la transformation de l'ancienne friche industrielle entraîneront des investissements publics et privés de plus de 14 M$.

Dans le cadre de ce projet, les Fonds régionaux de solidarité FTQ - Mauricie ont soutenu financièrement la distillerie avec un prêt de 800 000 $.

Lieu unique

L'Ouvrage accueillera le lieu unique de production des spiritueux de la Distillerie Mariana. Sur place, on y fera la création, la distillation, la préparation ainsi que l'embouteillage des spiritueux.

Les visiteurs pourront y observer le processus de production et en apprendre sur le monde des alcools, de son histoire à sa chimie. Un cocktail club avec terrasse accueillera les visiteurs pour y déguster les alcools, en cocktails créatifs ou sur glace, dans une ambiance chaleureuse, décontractée et festive.

De plus, un chai de vieillissement de barils de whisky de grain québécois et de rhum sera ouvert aux visiteurs pour y vivre une expérience immersive. Ils pourront même goûter les alcools en vieillissement directement à partir des barils.

Finalement, une boutique offrira des spiritueux ainsi que des produits de mixologie pour reproduire à la maison les cocktails offerts sur place.

« Depuis sa création, en 2015, Mariana s'est toujours invitée chez les gens. Maintenant, c'est à notre tour d'accueillir la visite. Lorsque j'ai acquis la distillerie, en 2019, je souhaitais vraiment en faire un lieu rassembleur où les gens viendraient vivre une expérience et y créer des souvenirs. L'histoire de Mariana s'écrit actuellement et pour moi, il est clair que son rayonnement dépassera bientôt nos frontières », affirme le propriétaire de l'entreprise, Philippe Leblanc.

Projet phare

Projet phare du district entrepreneurial innovant Halo Trois-Rivières, le centre d'innovation agroalimentaire L'Ouvrage est le site tout désigné pour accueillir Mariana.

« La vision de Mariana cadre parfaitement avec celle que nous avons pour L'Ouvrage, basée sur la collaboration, l'innovation et l'engagement dans la communauté. Nous ne pouvions rêver mieux comme premier occupant », se réjouit le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

De son côté, Philippe Leblanc a été séduit par L'Ouvrage, mais également par le style de vie proposé par Halo Trois-Rivières.

« Mon entreprise est dynamique, jeune et innovante, et c'est exactement l'image que j'ai de Trois-Rivières et de son centre-ville », déclare-t-il.

Le diplômé en commerce international a travaillé en Asie, en Europe et au Moyen-Orient au cours des dernières années.

« Aux Fonds régionaux de solidarité FTQ, on se fait toujours une fierté d'appuyer des entreprises qui, comme la Distillerie Mariana, réussissent à se démarquer et à innover dans leur domaine en proposant des produits distinctifs qui témoignent de l'unicité et du savoir-faire québécois. Plus qu'un simple investissement monétaire, notre engagement vise à s'investir pour une société meilleure en appuyant une PME qui contribue au développement économique de la Mauricie et à son rayonnement », ajoute Charles Lahaye, vice-président régional pour la Mauricie, Fonds régionaux de solidarité FTQ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.