Publicité

14 février 2021 - 13:56

Relance économique après la pandémie

Québec investit 65 M$ pour soutenir l’amorçage et le démarrage d’entreprises innovantes

Par Salle des nouvelles

Le gouvernement Legault prévoit investir, par l’entremise d’Investissement Québec, un montant maximal de 65 millions de dollars dans deux nouveaux fonds de capital de risque, soit jusqu’à 50 millions dans le fonds Anges Québec Capital II (fonds AQC II) et jusqu’à 15 millions dans le fonds Boréal Capital de risque I (fonds Boréal).

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce ces derniers jours.

Ces investissements contribueront à appuyer les entreprises innovantes aux stades de l’amorçage et du démarrage dans des secteurs d’avenir ainsi qu’à soutenir la relance économique à la suite de la pandémie de la COVID-19.

D’une part, le fonds AQC II vise à financer de jeunes entreprises innovantes tout en leur faisant bénéficier de l’expérience, des réseaux et de l’engagement d’investisseurs membres du réseau Anges Québec.

D’autre part, le fonds Boréal vise à réaliser des investissements au stade de l’amorçage, principalement dans les entreprises du Centre de l’entrepreneurship technologique de l’ETS – Centech.

Affilié à l’École de technologie supérieure, cet incubateur offre de l’accompagnement pour accélérer la création et le développement d’entreprises de haute technologie à fort potentiel de croissance.

Les détails des modalités de ces fonds d’investissement seront annoncés prochainement en collaboration avec les partenaires financiers du gouvernement du Québec.

« En participant au développement des fonds AQC II et Boréal, nous répondons à une demande claire de la communauté des entrepreneurs et nous soutenons une industrie d’investissements privés qui les encourage à innover et à prendre des risques, souligne M.Fitzgibbon. Ces interventions permettront à nos innovateurs d’avoir accès au capital nécessaire pour se lancer en affaires et créer de la richesse au Québec. »

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.