Publicité

21 août 2020 - 06:00

"Toi, qui vas-tu voir pour tes achats... à Shawi ?"

Une campagne publicitaire sur l’achat local lancée à Shawinigan

Par Salle des nouvelles

La Ville de Shawinigan lance une nouvelle campagne sur l’achat local. Au cours des deux prochaines semaines, jusqu'au 6 septembre, les citoyens seront interpelés par la question : « Toi, qui vas-tu voir pour tes achats... à Shawi ? »

« L’achat local, c’est primordial pour une ville comme Shawinigan, surtout depuis quelques mois avec la pandémie. C’est le temps de consommer localement pour soutenir nos entrepreneurs », soutient le maire de Shawinigan, Michel Angers.

« N’oublions pas que les propriétaires des commerces locaux font partie de notre quotidien. Ce sont des personnes qu’on rencontre lors de nos activités sociales ou de loisir. Ça va souvent au-delà de la simple relation d’affaires. »

La rentrée d’automne est une période de l’année propice pour découvrir ou redécouvrir les commerces de Shawinigan... et les commerçants. C’est donc pour cette raison que la Ville a choisi cette période pour sa campagne d’achat local.

Où voir et entendre cette campagne d’achat local?

Actuellement, les citoyens pourront voir une publicité télé sur l’antenne de CHEM/TVA et de Radio-Canada Mauricie. Cette pub sera aussi disponible sur la page Facebook et la chaîne YouTube de la Ville de Shawinigan.

On y voit Frédéric Beaulieu et sa famille parler de commerçants de la Ville. Le concept est décliné à la radio sur les ondes du 94,7 Rouge FM, au 106,9 FM et au 92,9 FM CFUT. On le retrouve aussi sur des panneaux routiers et dans l’Hebdo du Saint-Maurice.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.