Publicité

18 décembre 2019 - 12:00

Annonce de la Régie de Transport en commun de Shawinigan

Une hausse significative du transport en commun à Shawinigan

Par Salle des nouvelles

Les tarifs pour l’utilisation du transport en commun augmenteront dès janvier 2020, d'après une annonce de la Régie de Transport en commun de Shawinigan (RTCS).

La justification de la RTCS est la suivante: depuis 2012, les tarifs de la RTCS sont demeurés inchangés, alors que les coûts d’opération n’ont cessé d’augmenter au fil des années. « Cette première hausse en 7 ans est basée sur l’indice des prix à la consommation de même que sur une étude comparative du transport en commun dans plusieurs villes du Québec » souligne Jean-Yves Tremblay, président de la RTCS.

D'après lui, l'objectif de cette hausse est d’améliorer l’offre de transport en commun sur le territoire, tout en évitant de diminuer les heures de service. De nombreux efforts concentrés sur les opérations et l’administration afin « d’offrir un service optimal », a-t-il ajouté.

De nouveaux autobus

La hausse la plus marquée est la carte mensuelle adulte, qui passe de 53$ à 62$ (voir le tableau ci-dessous).

Le nouveau plan de transport permet présentement d’offrir un horaire bonifié le dimanche de même que lors des jours fériés – l’horaire du dimanche s’applique maintenant sur la majorité des fériés de l’année, alors qu’aucun service n’était offert lors des fériés dans les dernières années.

Dans les prochains mois, l’arrivée de nouveaux autobus et l’intégration de nouveaux circuits d’autobus viendront compléter l’offre.

 

 
 
La nouvelle tarification entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Les usagers ayant en leur  possession des billets de passage au tarif antérieur (2019) pourront les utiliser au début de l’année 2020.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.