Publicité
28 novembre 2019 - 13:00

Lemieux Nolet augmente ses effectifs en Mauricie et au Centre-du-Québec

Belhumeur Syndics joint les rangs de la firme de professionnels Lemieux Nolet

Par Salle des nouvelles

La firme de syndics autorisés en insolvabilité Lemieux Nolet annonce que l’équipe pratiquant antérieurement sous la dénomination Belhumeur Syndics rejoint sa grande famille. Au cours des prochaines semaines, les opérations provinciales de la firme trifluvienne seront intégrées à celles de Lemieux Nolet.

Jouissant d’une solide réputation et implantée en Mauricie depuis 2000, l’équipe de Belhumeur Syndics poursuivra ses activités et son développement sous la bannière de Lemieux Nolet, l’un des plus importants cabinets de services professionnels au Québec.

Affirmer sa présence en Mauricie et au Centre-du-Québec

Son service d’insolvabilité compte maintenant une vingtaine de points de services au Québec. Concrètement, cette union permettra à Lemieux Nolet de raffermir sa présence en Mauricie et au Centre-du-Québec tout en aidant les consommateurs et entrepreneurs aux prises avec des problèmes financiers ou un surendettement.

« Ce mariage est bénéfique pour nos deux organisations puisqu’elles bénéficieront de la synergie des deux équipes », relate Michel Belhumeur, cofondateur de Belhumeur Syndics. « La transaction garantit la pérennité des opérations et des emplois en Mauricie, ce qui me rassure beaucoup tenant compte de la rareté de la relève dans notre secteur d’activités », ajoute-t-il.

De leur côté, Gino Bouchard et Samuel M. Gignac, tous deux syndics au bureau trifluvien de Lemieux Nolet, rejoindront Michel Belhumeur et Claude Lacroix au 188, rue Radisson, à Trois-Rivières. L’équipe offrira plus de 90 ans d’expérience en insolvabilité.

Des conseils sur le surendettement avant la période des Fêtes

Travaillant toujours dans l’intérêt de ses clients, Lemieux Nolet rappelle que le mois de décembre est propice à une hausse des achats effectués à crédit, et ce, malgré le fait que le taux d’endettement des ménages soit très élevé. Statistique Canada révèle que le taux d’endettement est de 176 % par rapport au revenu disponible.

« C’est donc dire qu’après impôts, pour chaque dollar restant dans les poches des familles, les Canadiens ont plus de 1,76 $ de dettes », explique Gino Bouchard, syndic chez Lemieux Nolet.

Le temps des Fêtes se pointant à l’horizon, Gino Bouchard recommande également de prévoir une enveloppe budgétaire pour les achats à venir et surtout, dans quel cadre ceux-ci seront faits. « Les occasions de dépenser sont nombreuses en cette période de l’année, notamment avec le fameux Vendredi noir et les achats des Fêtes. Les gens doivent faire attention pour ne pas se laisser tenter par des économies alléchantes dépassant leur capacité de payer. Ils doivent être plus rationnels et laisser leurs émotions de côté », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.