Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La petite Place des Arts

«Ces âmes qui vivent» à Saint-Mathieu-du-Parc

durée 09h16
21 avril 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

« Parce que dans ce village, il y a ces âmes qui vivent et qui méritent d’être mises en lumière », tel est le thème de l’exposition Ces âmes qui vivent du collectif Le Rouge de Mars.

L’exposition se tiendra du 6 mai au 12 juin dans la salle Desjardins de La petite Place des Arts, de Saint-Mathieu-du-Parc.

« Le corpus d’œuvres créé spécialement pour La petite Place des Arts au cours des deux dernières années par le duo mathieusaintois Le Rouge de Mars », souligne le communiqué.

Il s’agit d’un portrait poétique éclaté qui se compose d’installations à grand déploiement utilisant plusieurs médiums et techniques : la photographie, l’impression, la vidéo, la sculpture. Précise-t-on.

 « S’inspirant de la forme traditionnelle du portrait, soit un simple plan buste, les artistes détournent sa présentation en multipliant les supports. Ils capturent et exposent ainsi une part de l’âme de leurs concitoyens, hommes, femmes et enfants, dans une grande simplicité », ajoute le communiqué.

La présentation de Ces âmes qui vivent est décrite comme « un projet de création avec la communauté, dans la communauté, pour la communauté. Ceux qui y ont participé comme sujets et modèles et aussi comme artisans ajoutent une valeur inestimable à cette folle entreprise artistique ».

L’exposition a pu voir le jour grâce à la participation de l’école de La Tortue des Bois de Saint-Mathieu-du-Parc, de la direction, des enseignantes et des élèves. « Ils sont l’inspiration première de ces œuvres. Ils en sont le sujet et la matière », ajoute-t-on.

Il s’agit de la deuxième exposition des artistes Sylvain Poirier et Yves St-Pierre du collectif Le Rouge de Mars. « Puisant dans leur quotidien matériaux et inspirations, ils sculptent, photographient, projettent, recyclent, assemblent et installent pour partager une part de leurs âmes vives », souligne l’organisation de La petite Place des Arts.

Ce projet a reçu le support de la MRC de Maskinongé, du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et du Conseil des Arts du Canada.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 février 2024

L'industrie culturelle canadienne demande à Ottawa de la protéger contre les IA

Les acteurs, réalisateurs et musiciens du Canada tirent la sonnette d'alarme concernant l'intelligence artificielle (IA), affirmant qu'elle menace leur gagne-pain et leur réputation. Des groupes représentant les personnes qui travaillent dans les domaines de la télévision, du cinéma et de la musique demandent au gouvernement libéral de protéger ...

2 février 2024

La nouvelle marmotte de Val d'Espoir est prête à prédire le printemps

La nouvelle marmotte de Val d'Espoir a été entraînée et elle est fin prête à sortir de sa tanière pour prédire l'arrivée du printemps, vendredi matin. Les organisateurs de l'événement qui se déroule dans un secteur de Percé, en Gaspésie, ont eu une bien mauvaise surprise, l'an dernier, en découvrant pendant la nuit que Fred, la marmotte de neuf ...

17 octobre 2023

Québec débloque 34,3 millions $ pour le secteur de la créativité numérique

Québec débloque près de 35 millions $ sur deux ans afin de soutenir le secteur de la créativité numérique, qui a produit, par exemple, «Montréal en histoires» et «Foresta Lumina». Le ministre de la Culture, Mathieu Lacombe, a lancé, lundi, la toute première Stratégie pour l'essor de la créativité numérique en culture 2023-2028.  Il a dit ...