X
Rechercher
Publicité

Essai du jeu FORWARD: Escape the Fold

Sortir du labyrinthe des monstres sans perdre une vie

durée 16h00
28 mars 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Le jeu « FORWARD: Escape the Fold » sera lancé demain, le 29 mars, sur la plateforme Steam. Dès le départ j’avais l’impression de revoir les premiers jeux de l’époque des consoles Atari et Nintendo des premières générations avec leurs gros pixels. Surprenant, mais c’est voulu et pas laid du tout.

Il s’agit d’une aventure où il faut choisir son héros puis avancer en choisissant la bonne carte pour l’étape suivante.

C’est une aventure dans le labyrinthe peuplé de monstres à vaincre étape par étape. On qualifie ce type de jeu de « Roguelike » où il faut prendre les bonnes décisions au fur et à mesure. Une mauvaise carte et c’est fini, ou presque. On recommence.

Une aventure, certes, mais qui n’a rien à voir avec les grandes histoires sur un monde ouvert comme Assassin’s Creed, Zelda ou Call of Duty ou le joueur mets des jours à faire le tour d’un univers. Il s’agit plutôt d’un « casual gaming » que l’on joue durant la pause entre deux activités, ou une bonne heure pour finir par battre le monstre qui nous empêche de progresser.

Vie, mana, bouclier

À l’écran, le tableau expose des cartes : des points de vie, le mana, de l’or, des boucliers, du poison à éviter et bien des petits ennemis qui peuvent nuire à la progression pour vaincre le boss du niveau. On trouvera aussi des armes et des armures. Parfois, il faut faire des choix déchirants. Mais, avec un bon sens de l’observation et de la mémoire, au prochain passage, on saura quel sera le meilleur mouvement.

Il faut faire un choix pour passer l’étape dans le donjon et sortir du labyrinthe infernal à 13 niveaux. Un mauvais coup ou deux mauvais choix de carte à la suite, on perd de la protection, des points de vie. Trop de mauvais choix et c’est la fin. On recommence la partie et l’ordre des choix change chaque fois.

Des heures de jeu

Je connais des joueurs qui passeront une ou deux nuits blanches pour gagner un rang dans le top 10 mondial. Mais pour cela, il faut bien juger chaque coup comme dans une partie d’échecs.

Dans mon cas, je me suis planté de nombreuses fois au niveau 5. Et je recommençais le mode classique. Je n’ai pas encore débloqué les trois autres modes, mais j’ai pu progresser dans l’aventure en y mettant du temps.

Chose certaine, on peut jouer des heures pour améliorer ses résultats.

Le jeu a été développé par Two Tiny Dice. On peut jouer dans la plateforme Steam sur les ordinateurs Windows ou Mac. C’est le premier jeu distribué par l’éditeur québécois Asylum Labs.

Voir aussi l'article: Indie Asylum

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


7 mai 2022

Nintendo Switch Sports : bien des mouvements en s'amusant

En lançant le nouveau jeu Nintendo Switch Sports, j’ai retrouvé une ambiance connue sur un jeu analogue pour la Wii U. Chose certaine il faut avoir de la place et ne pas être trop proche de la télé, surtout pour une partie de soccer ou un match de badminton, car il faut parfois des mouvements amples et puissants par moment. On trouve dans le ...

18 avril 2022

Une quête sans stress avec Kirby dans les mondes oubliés

J’ai eu du plaisir en amusant dans les aventures de Kirby à travers des mondes oubliés. Je dirais même que c’est relaxant comme aventure. On est loin des jeux sanguinolents du type survivre à des hordes de zombies ! Kyrbi, cette grosse boule rose, qui ressemble étrangement à une bulle de gomme baloune, doit voyager d’une région à l’autre pour ...

14 avril 2022

Les villes font partie des solutions, monsieur Charette

Quand je lis qu’il est « Impossible d’en faire plus », et que ces paroles viennent du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, soit celui qui devrait nous inspirer à nous transformer, ça m’inquiète… grandement. La publication du plus récent rapport du GIEC, pourtant, est un coup de semonce que ...