Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

IDE Trois-Rivières remet 300 000 $ en don à la fondation de l'UQTR

durée 12h28
22 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières remet 300 000 $ en don à la Fondation de l’UQTR pour financer des projets de recherche et développement menés par l’Institut d’innovations en écomatériaux, écoproduits et écoénergies (I2E3) à base de biomasse de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), en collaboration avec des entreprises locales.

Les projets sélectionnés permettront de développer des produits biosourcés et des biomatériaux innovants, contribuant ainsi à une économie plus verte et durable. Près de la moitié du montant octroyé par IDE Trois-Rivières dans le cadre de ce partenariat a déjà été allouée.

Un premier projet se fera avec l’entreprise Abzac, spécialisée dans l’offre de solutions d’emballage industriel durable. Les travaux de recherche, dirigés par le professeur en génie mécanique Éric Loranger, viseront à améliorer les procédés de fabrication et la formulation de la colle utilisée dans la confection de tubes de carton. Ils permettront aussi d’envisager des alternatives plus vertes à l’utilisation de certains produits chimiques.

Ce projet sera financé à la fois par le don d’IDE Trois-Rivières (60 000 $) et le programme Accélération de Mitacs (60 000 $). Deux étudiants à la maîtrise de l’UQTR seront impliqués dans les recherches.

Un second projet, qui permettra de son côté de renforcer l’économique circulaire, sera mené avec l’entreprise Electro Carbon, en association avec l’Aéroport de Trois-Rivières. Il consistera à développer de nouveaux électrocatalyseurs à partir de la biomasse.

Cette technologie permettra ensuite de convertir le CO2, éventuellement récupéré auprès d’entreprises de la région, en sel de formate. Ce dernier, actuellement importé de Turquie, est un composant chimique utilisé comme sel de déglaçage dans les aéroports. À titre d’utilisateur potentiel d’un sel de formate produit ici, l’Aéroport de Trois-Rivières bénéficiera directement des retombées de ce projet.

Les recherches, dirigées par le professeur Phuong Nguyen-Tri (Département de chimie, biochimie et physique), impliqueront deux doctorants de l’UQTR et bénéficieront du financement d’IDE Trois-Rivières (60 000 $) ainsi que d’un octroi (180 000 $) du programme Accélération de Mitacs.

« Nous croyons fermement que les technologies environnementales constituent un créneau extrêmement important de la diversification économique de Trois-Rivières. IDE Trois-Rivières est donc fier d’appuyer financièrement la Fondation de l’UQTR et l’I2E3 afin de contribuer concrètement au développement de nouveaux produits qui seront par la suite utilisés par des entreprises déterminées à réduire leur impact sur l’environnement. Les projets présentés jusqu’ici sont extrêmement emballants et laissent entrevoir de belles opportunités pour l’avenir », affirme Mario De Tilly, directeur général d’IDE Trois-Rivières

« L’I2E3 est fier d’avoir l’opportunité de contribuer à l’essor des entreprises locales tout en favorisant l’ouverture à l’innovation. En plus de mettre de l’avant la formation d’étudiants qualifiés en recherche et développement, ces projets permettront de solidifier le positionnement de la région comme pôle de l’économie biosourcée », indique Simon Barnabé, directeur adjoint pour la recherche et le partenariat d’I2E3.

« Grâce à cet important don d’IDE Trois-Rivières, notre université s’associe encore davantage au développement durable des entreprises d’ici. Nos chercheurs mettront leur expertise liée aux biomatériaux au service des entrepreneurs locaux, contribuant ainsi à l’établissement d’une économie toujours plus verte. Ces projets en partenariat, tout comme de nombreux autres, contribuent à ancrer fortement l’UQTR au cœur de sa région, en réponse aux besoins de la communauté  », précise Christian Blanchette, recteur de l’UQTR

Nouvelles collaborations à venir

Outre les deux projets mentionnés précédemment, le don d’IDE Trois-Rivières servira éventuellement au financement d’autres activités de recherche menées en collaboration avec I2E3. Certaines entreprises de la région ont déjà manifesté leur intérêt à cet égard.

L’Institut d’innovations en écomatériaux, écoproduits et écoénergies (I2E3) à base de biomasse de l’UQTR se consacre au développement de nouveaux produits et de technologies novatrices permettant aux entreprises œuvrant dans la transformation de la biomasse de demeurer à l’avant-garde en s’adaptant rapidement aux changements des besoins des marchés.

L’I2E3 vise une efficacité accrue de l’utilisation des ressources naturelles dans le respect de l’environnement ainsi que la valorisation des savoirs en écosystème industriel.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 novembre 2022

Après neuf mois, Hydro-Québec a déjà dépassé le bénéfice record de 2021

Il n’y a pas que les pétrolières qui bénéficient de la flambée mondiale des prix de l’énergie; les Québécois y trouvent aussi indirectement leur compte par le biais d’Hydro-Québec. Les résultats du troisième trimestre de la société d’État font état d’un bond spectaculaire du bénéfice net d’Hydro, qui atteint 3,604 milliards $ depuis le début de ...

5 novembre 2022

Avis d'action collective

AVIS D’ACTION COLLECTIVE Sophie Dupuis c. Comité paritaire de l'entretien d'édifices publics de la région de Montréal Cour supérieure : 500-06-001150-214 Versement des contributions des employeurs de l’industrie de l’entretien d'édifices publics de la région de Montréal au REER collectif du CPEEP Le 11 août 2022, la Cour supérieure ...

4 novembre 2022

Le taux de chômage d'octobre était de 4,1 % au Québec

L’emploi a augmenté de 108 000 en octobre au Canada et le taux de chômage s’est maintenu à 5,2 %. Statistique Canada précise que l’emploi a progressé dans le travail à temps plein, principalement dans la fabrication, dans la construction ainsi que dans les services d’hébergement et de restauration. Il a reculé dans le commerce de gros et de ...