Publicité

23 juin 2021 - 09:00

Athlétisme et sports d'équipes

Jeux olympiques du Collège Marie-de-l’Incarnation

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Les élèves du préscolaire-primaire du Collège Marie-de-l’Incarnation sont en pleine frénésie de l’esprit olympique avec la cérémonie de clôture de leurs Jeux olympiques 2021.

Suivant les vraies années olympiques, l’organisation de ces Jeux d’été a dû être reportée à cette année, étant donné la situation sanitaire. Après six semaines d’entraînements, les élèves de madame Stéphanie Cousin, enseignante en éducation physique, étaient prêts.

La présidente d’honneur de ces Jeux d’été, madame Marie-Ève Nault, ancienne athlète trifluvienne en soccer et médaillée olympique (2012, médaille de bronze à Londres, sélection de 2015 avec l’équipe du Canada à la coupe du monde de soccer féminin). Mme Nault s’est adressée aux jeunes et leur a parlé de son expérience internationale lors de la cérémonie d’ouverture. Désormais, Mme Nault est actuellement directrice et coordonnatrice des services aux athlètes et entraîneurs d’Excellence sportive Mauricie.

Les élèves ont participé pendant deux jours à des épreuves individuelles en athlétisme ainsi qu’à des sports d’équipes qui ont dû être adaptés afin de respecter les règles sanitaires.

Le tout se termine aujourd’hui par la cérémonie de clôture où certains athlètes et pays seront honorés pour leurs performances individuelles, en équipe ainsi que pour leur excellent esprit sportif.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.