Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Évaluations physiques au CAPS Léopold-Gagnon de l’UQTR

La science et les technologies au service du développement des hockeyeurs

durée 10h47
27 mai 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Les technologies émergentes seront mises à profit pour le développement des capacités des athlètes, c’est ce que propose le Laboratoire de recherche sur le hockey dirigé par le professeur Jean Lemoyne de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), indique le communiqué de l’université.

Quelque 90 hockeyeuses et hockeyeurs de la relève participeront à une série de tests et d’évaluations physiques au CAPS Léopold-Gagnon de l’UQTR les 28 et 29 mai.

Les jeunes athlètes profiteront de l’approche scientifique de ce groupe de recherche de l’UQTR pour peaufiner leur préparation en vue de la sélection des équipes qui représenteront le Québec aux Jeux du Canada, qui se dérouleront à l’Île-du-Prince-Édouard en 2023.

Avec la collaboration de l’équipe de préparateurs physiques des Patriotes de l’UQTR et de plusieurs étudiants du Département des sciences de l’activité physique de l’université trifluvienne, les athlètes de 15 et 16 ans présents au camp bénéficieront des technologies émergentes afin de mettre à l’épreuve leurs capacités musculaires et cardiorespiratoires.

Les gardiens de but auront aussi des ateliers spécialement dédiés à leur position, grâce à une plateforme immersive qui permettra d’expérimenter des situations de jeu en réalité virtuelle. Des conférences sur la préparation physique et mentale sur l’engagement, la motivation, la satisfaction et la gestion du stress seront offertes à tous les athlètes par des intervenants de Hockey Québec et de l’UQTR.

« Ce camp d’évaluation représente une occasion riche d’apprentissages pour les athlètes, mais aussi pour le personnel d’encadrement des équipes du Québec, les chercheurs de notre laboratoire et nos étudiants. Nous aurons un rapport détaillé sur chacun des jeunes avec des analyses avancées sur leurs performances physiques et leur développement individuel », explique Jean Lemoyne, directeur du projet et professeur au Département des sciences de l’activité physique de l’UQTR.

Investissement à long terme

Ce camp d’évaluation spécialisé se déroule dans le Projet Synergique, une collaboration entre Hockey Québec, le Laboratoire de recherche sur le Hockey de l’UQTR et l’Institut national du sport (INS) qui vise l’évaluation et le suivi des hockeyeuses et hockeyeurs du Québec dans leur cheminement vers l’excellence.

Dans une perspective à long terme, les données récoltées au cours du projet serviront à dresser un portrait plus précis des forces et faiblesses concernant le développement des jeunes joueuses et joueurs du Québec, ce qui permettra de fournir des pistes d’action pour les investissements futurs dans les différents programmes de hockey à travers la province.

« Le hockey compte de plus en plus sur les approches émergentes comme la réalité virtuelle et les systèmes d’acquisition de données en temps réel pour comprendre et optimiser les mécanismes de développement des joueurs vers des niveaux supérieurs. Les jeunes athlètes entrent dans une période importante du développement de leur expertise sportive. La science est aujourd’hui une valeur ajoutée au développement de notre sport national et il est pertinent d’investir dans la recherche puisque plusieurs nations ont déjà emboîté le pas », souligne Jean Lemoyne.

Le Projet Synergique est une initiative du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur qui supporte financièrement les fédérations sportives, dont Hockey Québec.

En plus de soutenir le développement des jeunes athlètes, le projet contribue à la formation de plus de 10 étudiants inscrits aux trois cycles d’études, ainsi que du personnel qualifié, en plus de constituer une opportunité de diffusion scientifique importante.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 janvier 2023

Commotions: un retour à l'école rapide serait bénéfique pour les jeunes

Les jeunes qui ont subi une commotion cérébrale auraient tout intérêt à retourner à l'école dès que possible, en autant que des mesures soient prises pour accommoder leurs symptômes, ont constaté des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO). Et paradoxalement, plus les symptômes étaient ...

21 décembre 2022

L'activité physique pourrait freiner la croissance du cancer

Des protéines produites par les muscles lors de l'activité physique pourraient inhiber le développement des cellules du cancer de la prostate et donc freiner la progression de la maladie, porte à croire une étude à laquelle a participé un chercheur montréalais. Le même phénomène pourrait s'appliquer à d'autres types de cancers, a précisé le ...

24 octobre 2022

Activité physique des jeunes: le Canada à la traîne par rapport à plusieurs pays

Des comparaisons mondiales sur l'activité physique des enfants et des jeunes révèlent que le Canada continue d'accuser un retard par rapport à d'autres pays pour plusieurs indicateurs clés.  Les comparaisons réalisées dans 57 pays par 682 experts ont évalué dix indicateurs communs.  Le classement dévoilé par l'organisme Active Healthy Kids ...