Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Survenue dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013

L'Assemblée nationale commémore la catastrophe de Lac-Mégantic

durée 16h15
2 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L'Assemblée nationale a commémoré vendredi les 10 ans de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic qui a fait 47 morts dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013.

Le député de Mégantic, François Jacques, a déposé une motion à la mémoire des victimes, en présence de l'ancienne mairesse Colette Roy-Laroche, dans les tribunes de l'Assemblée.  

Il était visiblement très ému et a tremblé tout le long de son allocution.  

«J'aimerais ça vous dire que le temps arrange les choses, qu'on s'habitue au deuil, à la peine et à la tristesse, a-t-il déclaré. Je connaissais personnellement 43 des victimes. En réalité, 10 ans plus tard, je vois tous les jours des plaies ouvertes autour de moi.»

Il a dit qu'il se fait souvent demander quel est l'état d'esprit dans la municipalité 10 ans après. 

«On voudrait rebâtir comme c'était avant, être ce qu'on était, mais ce ne sera plus jamais comme avant.»

De son côté, la députée QS de Sherbrooke, Christine Labrie, a souligné que «la force de l'explosion a marqué les esprits dans le monde entier».

Elle a dit qu'elle voyait encore «la détresse» dans le visage des proches qui ont perdu de la famille.

Elle n'a pas manqué de rappeler tout le débat autour de la sécurité ferroviaire et de la responsabilité de la compagnie, la Montreal Maine and Atlantic (MMA). 

«C'est le résultat de la négligence d'une compagnie», a-t-elle conclu. 

Les élus ont ensuite respecté une minute de silence à la mémoire des victimes.

Le 6 juillet 2013, tout le centre-ville de Lac-Mégantic a été rasé par cette terrible catastrophe. 

Un convoi de 72 wagons de la Montreal Maine and Atlantic transportant du pétrole brut était stationné dans la localité voisine de Nantes quand son système de frein a lâché après un incendie de la locomotive. Le train fou s'est mis à dévaler la longue pente tout seul en pleine nuit. Il a déraillé en plein centre-ville de Lac-Mégantic, à proximité des restaurants et bars, et tué 47 personnes. 

La coulée de pétrole en feu qui s'échappait des wagons a tout dévasté sur son passage.  

Trois employés de la MMA ont été reconnus non coupable en 2018 de 47 accusations de négligence criminelle causant la mort.

Le chef de train, Thomas Harding, qui a plaidé coupable à une accusation pénale pour ne pas avoir suffisamment activé tous les freins pour sécuriser le train, a purgé une peine de six mois de détention chez lui.

En 2016, un montant de 450 millions $ a été réuni pour régler les poursuites civiles contre la MMA en vertu de la loi sur les arrangements avec les créanciers.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 avril 2024

Il faut bâtir 1,3 M de logements d'ici 2030 pour répondre à la demande

Le directeur parlementaire du budget estime que le Canada devrait construire 1,3 million de logements supplémentaires d'ici 2030 pour répondre à la demande. Le rapport évalue combien de logements supplémentaires devraient être construits pour ramener le taux d'inoccupation du Canada à la «moyenne historique» de 6,9 % mesurée sur vingt ans, entre ...

11 avril 2024

Baisse de la proportion de Québécois qui consomment du cannabis

La proportion de Québécois âgés de 15 ans et plus ayant consommé du cannabis a diminué de 2022 à 2023, indiquent les données de l'Institut de la statistique du Québec dévoilées jeudi matin.  L'an dernier, près de 17 % de la population de 15 ans et plus avait consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, alors que cette proportion était de 19 % ...

11 avril 2024

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre en charge des patients

Certaines infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront commencer dès la semaine prochaine à prendre en charge les personnes qui s'inscrivent au guichet d'accès à un médecin de famille. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a présenté ce changement comme une façon d'offrir aux ...