Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pénurie de main-d'oeuvre

Sondage: les Québécois inquiets de la conciliation travail-étude chez les jeunes

durée 09h00
13 février 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La conciliation travail-étude des jeunes préoccupe un grand nombre de Québécois dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, selon un sondage réalisé dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire, qui se déroulent cette semaine. 

Plus du tiers des personnes interrogées affirment avoir une telle préoccupation, révèle l'enquête menée par Léger pour le compte du Réseau québécois pour la réussite éducative (RQRE). 

Près des trois quarts des répondants craignent aussi que les jeunes puissent être incités à travailler plutôt que de terminer leurs études, au moment où les entreprises recherchent activement des employés pour pourvoir des postes vacants. 

«Après plus de 20 ans à œuvrer à la persévérance scolaire de nos jeunes, nous avons la conviction que le contexte actuel appelle à plus de vigilance, à intensifier les interventions pour favoriser une bonne conciliation études-travail», mentionne la présidente du RQRE, Andrée Mayer-Périard, dans un communiqué.

L'organisme soutient qu'il faut mettre en place des balises pour limiter le nombre d'heures travaillées par les jeunes aux études. Québec doit déposer prochainement un projet de loi visant à encadrer le travail des enfants. 

Le sondage du RQRE montre également que pour une majorité de répondants le diplôme est aussi important (59 %) et même plus important (14 %) qu'avant la pandémie afin d'occuper un bon emploi, tandis qu'environ une personne sur cinq estime qu'il a perdu de son importance.

L'enquête a été effectuée entre le 24 novembre et le 1er décembre 2022 auprès de 1 000 Québécois.

La 19e édition des Journées de la persévérance scolaire a lieu du 13 au 17 février, avec la tenue un peu partout au Québec de plusieurs activités pour les jeunes afin de renforcer leur engagement et leur motivation à poursuivre leurs études.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Technologistes médicaux: une pénurie silencieuse qui crée des retards dans le réseau

Travailleurs de l'ombre et métier méconnu du public, les technologistes médicaux sont essentiels pour traiter les patients. Toutefois, une «pénurie critique» de technologistes sévit présentement au Québec, ce qui engendre des retards dans le réseau de la santé.  Les analyses effectuées par les technologistes médicaux permettent au médecin de ...

durée Hier 9h00

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...