Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Rentrée scolaire : la Santé publique revient sur les consignes de sécurité

durée 12h00
24 août 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le directeur de la Santé publique a tenu aujourd’hui une conférence de presse afin d’informer les gens sur les mesures à appliquer lors de la rentrée scolaire dans le but de diminuer les risques d’une infection à la COVID-19. 

Dans les deux dernières années, il a été observé que le taux d’infection avait eu tendance à augmenter de manière significative lors de la rentrée scolaire et au retour des vacances estivales. 

Se basant sur les recommandations du printemps dernier, deux boîtes de tests rapides seront distribuées à chaque élève du primaire et du secondaire dès les premiers jours d’école. De plus, avec l’autorisation des parents, il sera possible de faire tester un enfant dans son établissement scolaire. 

Il est rappelé aux parents de tester leur enfant s’il présente des symptômes et que s’il est positif de le garder cinq jours à la maison. Par la suite, il pourra revenir les cinq jours suivants, mais en limitant ses interactions et activités. Les parents devront appeler l'école pour prévenir du résultat positif.

Si le test est négatif et qu’il présente toujours des symptômes, il est demandé de tester à nouveau. S’il s’avère qu’il est négatif, il est possible de continuer ses activités. 

La distribution de gel antibactérien sera toujours en place et les établissements seront quotidiennement nettoyés et désinfectés s’il y a une éclosion. 

Vaccination 
En raison de la rentrée automnale, la Santé publique a pris la décision de devancer la prise de rendez-vous pour les 18 ans et plus. Il est possible de s’inscrire dès aujourd’hui.

Il est rappelé que le vaccin est disponible pour les 0-4 ans et qu’il est fortement conseillé pour les enfants présentant des risques de complications. Cela n’empêchera pas l’infection, mais de développer des complications.

Les jeunes de 5 à 11 ans peuvent recevoir une dose de rappel, ainsi que les 12 à 17 ans. Cela demeure une recommandation. 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...