Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Point de presse

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

durée 19h40
4 août 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province.

Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De plus, cela concerne tous les groupes d’âge.

Il n’en demeure pas moins que la Côte-Nord, l’Estrie, la Mauricie et le Centre-du-Québec ont des données plus élevées qu’ailleurs. 

Une nouvelle campagne de vaccination

Dès le 15 août, des équipes de vaccination vont se déplacer dans tous les CHSLD, puis les RPA et dans les milieux collectifs de personnes âgées afin de donner une autre dose de rappel.

Le Dr Boileau indique qu’ils espèrent avoir été dans tous les établissements d’ici la fin septembre. 

À pareilles dates, la dose de rappel sera disponible selon la liste de personnes prioritaires, soit les 65 ans et plus ainsi que les personnes immunosupprimées. 

En ce qui concerne la vaccination chez les six mois à quatre ans, le nombre d’enfants vaccinés ou sur le point de l’être est plutôt bas. Selon le directeur, les vacances et le fait que plusieurs enfants ont été infectés dernièrement pourraient expliquer cette situation.

Toutefois, il explique que cela demeure le choix personnel des parents, mais veut s’assurer qu’ils s’informent sur les bénéfices versus les effets secondaires. 

Variole simienne

M.Boileau a voulu dire quelques mots sur la variole simienne qui commence à se transmettre au Québec. Le nombre de cas augmente, mais très lentement ce qui n’est pas très inquiétant ajoute-t-il. 

Par contre, désirant prévenir une épidémie, il a été décidé d’ouvrir la vaccination au virus à tous les hommes qui ont des relations sexuelles avec plusieurs hommes. S’ils ont un partenaire stable, le vaccin n’est pas nécessaire. 

Même si tout le monde peut l’attraper, homme ou femme, il n’en demeure pas moins que selon les observations, le virus touche actuellement les hommes qui ont des rapports avec d’autres hommes. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent.  Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu ...

durée Hier 18h00

Les hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires bondissent au Canada

Alors que de nombreux hôpitaux sont surchargés un peu partout à travers le pays, le nombre d'hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires a grimpé en flèche, revenant ainsi aux taux prépandémiques.  C'est ce que révèlent les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées jeudi. Pour la période 2022-2023, ...

durée Hier 12h00

Nouvelle plateforme pour aider les aînés à prendre en charge leur santé

Une nouvelle plateforme dévoilée officiellement jeudi vise à fournir aux aînés et à leurs aidants les informations dont ils ont besoin pour prendre en charge leur état de santé ― dans un contexte où, on le sait, il n'y a pas suffisamment de ressources pour répondre à tous les besoins d'une population vieillissante. Élaborée par la Fondation AGES ...