Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dans certaines rues ciblées de la ville

Lancement du projet pilote de réduction de vitesse permise à Bécancour

durée 14h00
14 juillet 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Angelique Villeneuve
email
Par Angelique Villeneuve, Journaliste

La Ville de Bécancour présente son projet pilote qui permettra l’implantation de mesures d’atténuation, soit le marquage au sol, visant à réduire la vitesse des automobilistes pour certaines rues ciblées de la ville.

Les rues ciblées par cette intervention sont l’avenue Godefroy, la rue Dambroise et l’avenue de Louisbourg.

Le premier secteur visé est celui de la Seigneurie Godefroy, situé à Saint-Grégoire.

Ainsi, dès la semaine prochaine certaines artères passantes de la Seigneurie Godefroy seront marquées au sol de manière à former des corridors de sécurité de part et d’autre de la rue permettant un espace de circulation dédié pour cyclistes et piétons.

De plus, tout le quartier de la Seigneurie Godefroy passera à une limite de 50 km/h à 30 km/h, au cours des prochains mois.

La procédure visant à modifier la règlementation, pour faire ce changement, sera amorcée prochainement. Cette dernière étape prendra quelque temps avant son implantation afin de respecter les délais légaux liés à cette modification.
 

D'après une demande citoyenne

Ce projet pilote est ainsi mis en place suite à la réception de plusieurs requêtes et pétitions de groupes de citoyens au sujet de la vitesse des automobilistes dans des secteurs résidentiels. 

En effet, au printemps passé, un comité de citoyens est venu déposer à l‘hôtel de ville de Bécancour une pétition demandant à réduire la vitesse pour leur secteur constatant une augmentation accrue de celle-ci de la part des automobilistes et désirant sécuriser davantage leur secteur.

L’objectif municipal est de favoriser le sentiment de sécurité chez ses citoyens et de susciter un changement de comportement chez les automobilistes ayant tendance à rouler au-delà de la limite permise en zone résidentielle.


Une campagne participative

Ces mesures seront accompagnées d’une campagne de sensibilisation propulsée à travers la ville entière afin de propager le message.

La campagne de communication misera notamment sur une approche participative de la population.

Il s'agira de concours Facebook, contenu numérique propulsé, publipostage ciblé, marquage
marketing signalétique, campagne radio et présence des cadets de la Sûreté du Québec aux heures de pointe sur les principales artères.

La Ville de Bécancour demande à tous les citoyens bécancourois, leur entière collaboration pour l’application de ces mesures et le respect de la signalisation en place.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


17 mai 2024

La majorité des Canadiens appuient l'avortement, selon un sondage

Huit Canadiens sur dix – dont près de neuf Québécois sur dix – soutiennent le droit des femmes à l'avortement et deux sur trois ne veulent pas que la disposition de dérogation soit utilisée pour restreindre l'accès à ce service, selon un nouveau sondage. Le sondage de la firme Léger suggère également que le soutien à l'idée qu'une province ...

17 mai 2024

Québec veut déployer une «équipe volante publique» pour les besoins criants en santé

Le gouvernement du Québec dit vouloir déployer prochainement une «équipe volante publique» de professionnels de la santé pour faire face aux besoins critiques dans certaines régions, une approche qui s'inscrit dans la volonté de contrer l'utilisation des agences. L'équipe serait déployée d'abord en Abitibi-Témiscamingue et sur la Côte-Nord, où de ...

16 mai 2024

SCHL: le Canada devrait pouvoir construire au moins 130 000 logements de plus

Avec les ressources dont il dispose, le Canada devrait pouvoir construire de 130 000 à 225 000 logements de plus chaque année, soutient la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Mathieu Laberge, premier vice-président, Économie et perspectives de l'habitation, à la Société canadienne d'hypothèques et de logement, affirme que le ...