Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ville de Trois-Rivières

Détail de la convention collective des brigadières et brigadiers scolaires

durée 10h00
12 juillet 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Le syndicat canadien de la fonction publique (FTQ) présente plus en détail la nouvelle convention collective des quelque 62 brigadières et brigadiers scolaires de la Ville de Trois-Rivières. 

La signature officielle a eu lieu le 6 juillet dernier à l'Hôtel de ville. L’entente de principe avait été conclue le 10 juin entre les deux parties, puis entérinée par les membres par un vote à 97 % en assemblée générale le 15 juin dernier.

Le document couvre la période du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2025, pour une durée de cinq ans.

Les augmentations salariales négociées sont de 2 % pour chacune des années 2021 à 2023. Elles seront d’au moins 2 % et d’au plus 2,5 % pour chacune des années 2024 et 2025, en fonction de l’Indice des prix à la consommation (IPC).

De plus, il a été convenu de payer une heure de plus par semaine à ceux dont l’horaire hebdomadaire est de 10 heures, et 0,5 heure de plus par semaine à ceux dont l’horaire hebdomadaire est de 5 heures. Cela correspond à des augmentations additionnelles de 10 % du revenu des employés réguliers.

Parmi les autres dispositions négociées, soulignons une journée fériée rémunérée de plus, un montant forfaitaire supplémentaire de 100 $ pour l’achat de vêtements de travail, une progression plus rapide du nombre de jours de vacances accordés, ainsi qu’une clarification des règles de supplantation pour les remplacements à long terme.

La convention collective précédente était échue depuis le 31 décembre 2020.

« Nous sommes satisfaits du déroulement et du résultat de cette négociation. Quand on considère l’ensemble des clauses à incidence salariale, les brigadières et brigadiers de Trois-Rivières auront une augmentation de plus de 12 % à la première année et pourront désormais s’appuyer sur une convention collective plus complète. Tout ça est important pour reconnaître à sa juste valeur leur contribution à la sécurité des enfants de la ville », a expliqué Suzanne Pelletier, présidente de la section locale 5272 du Syndicat canadien de la fonction publique.

Rappelons que comptant plus de 125 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 35 000 employés municipaux au Québec.

Le SCFP est de plus présent dans les secteurs tels que les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et terrestre, le secteur mixte ainsi que le transport maritime. Il est le plus grand syndicat affilié à la FTQ.


Photo: Linda Galarneau, superviseure, Maxime Gagnon, directeur du service de police, Éric Berthiaux, chef de service, relations de travail, Suzanne Pelletier, présidente, SCFP 5272, François Vaillancourt, directeur général de la Ville, Hans Olivier Poirier-Grenier, conseiller syndical au SCFP et Hélène Duplessis, secrétaire-trésorière, SCFP 5272.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...