Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Modération requise et interdiction à venir

Levée de l’avis d’ébullition préventif à Shawinigan

durée 14h00
11 juillet 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

La Ville de Shawinigan annonce que l’avis d’ébullition préventif est levé pour les citoyens desservis par l’aqueduc de la Station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche (STELAP).

Les résidents des secteurs Saint-Gérard-des-Laurentides, Shawinigan, Shawinigan-Sud et Lac-à-la-Tortue qui étaient visés par cet avis d’ébullition préventif depuis décembre dernier peuvent maintenant boire l’eau de l’aqueduc sans avoir à la faire bouillir.

Ce sont les résultats des tests effectués sur le réseau d’aqueduc qui autorisent la Ville à procéder à cette levée de l’avis d’ébullition préventif, en conformité avec le protocole approuvé par la direction régionale de la Santé publique.

« Je désire remercier, au nom de mes collègues du conseil, tous les employés municipaux et tous nos fournisseurs d’équipements et de services pour la remise en marche de façon transitoire de la STELAP. Ensemble, nous avons relevé un défi important pour lever cette obligation de faire bouillir l’eau du robinet à près de 30 000 résidents », s'est exprimé Michel Angers, maire de Shawinigan.

« Nous souhaitons que les mesures transitoires puissent tenir le coup jusqu’à la mise en place des installations permanentes. Et d’ici là, j’invite tous les citoyens à utiliser l’eau potable avec modération », a-t-il souligné.


Réduire l’utilisation d’eau potable

Afin de permettre la levée de l’avis d’ébullition préventif, la Ville de Shawinigan a remis en marche la STELAP de façon transitoire en ajoutant une unité pilote de traitement temporaire des eaux résiduaires.

Les tests réalisés au cours des dernières semaines indiquent que la capacité optimale de traitement de cette unité correspond à une production d’eau potable de près de 22 000 m3 par jour.

En juillet et août 2021, malgré les interdictions d’arrosage de la pelouse, la suspension des permis spéciaux d’arrosage et l’interdiction des lavages des véhicules, la distribution d’eau dans le réseau provenant du lac à la Pêche s’est maintenue en moyenne à près de 20 000 m3 avec des pointes atteignant près de 25 000 m3 par jour.


Interdiction d'arrosage

La Ville demande à tous les citoyens des secteurs Saint-Gérard-des-Laurentides, Shawinigan, Shawinigan-Sud et Lac-à-la-Tortue d’utiliser l’eau potable avec modération afin de préserver la capacité de traitement des eaux résiduaires de la STELAP pendant la période transitoire.

De plus, une interdiction d’arrosage de la pelouse sera en vigueur dès demain, le mardi 12 juillet, et jusqu’à la fin de l’été, pour les résidents des secteurs desservis par la STELAP.

Tel que prévu par la règlementation, des permis spéciaux pourront être accordés lors de travaux d’ensemencement, de mise en place de nouvelles pelouses ou d’arbustes ou encore lors de la plantation de cèdres.

Le lavage d’un véhicule est permis au maximum une fois par semaine, à condition d’utiliser un seau de lavage ou un pistolet d’arrosage à fermeture automatique. L’arrosage manuel à l’aide d’un seau ou d’un tuyau muni d’un dispositif à fermeture automatique d’un jardin, d’un potager, d’une boîte à fleurs, d’une jardinière et d’une plate-bande est permis en tout temps.

« Nous demandons la collaboration de tous pour une utilisation modérée de l’eau potable et nous nous réservons la possibilité d’augmenter les restrictions si la consommation d’eau potable met en péril l’utilisation de l’unité pilote de traitement temporaire des eaux résiduaires », a déclaré Me Yves Vincent, directeur général de la Ville.

Rappelons que l’utilisation de l’eau potable est interdite en tout temps pour nettoyer un stationnement, une allée, une entrée et un trottoir; pour laver et arroser sans pistolet d’arrosage et lorsqu’il pleut.


Actions écoresponsables

La Ville propose aux citoyens des actions écoresponsables pour les aider à réduire leur consommation d’eau potable au quotidien. Il s’agit de conseils sur la gestion et la protection de l’eau potable, la pelouse écologique et l’utilisation de récupérateur d’eau de pluie.

D’ailleurs, la Ville offre un programme vert qui permet d’obtenir un remboursement de 50 % du coût d’achat avant taxes d’un baril, jusqu’à un maximum de 75 $. De plus, le conseil a déposé un avis de motion à la séance de mardi dernier afin de bonifier ce programme en ajoutant l’achat d’une pompe facilitant l’utilisation de l’eau de pluie.


Distribution d’eau

Avec la levée de l’avis d’ébullition préventif, la Ville cessera d’offrir l’utilisation des points de distribution d’eau potable.

Pour plus d’information, consulter le site web de la Ville au shawinigan.ca/stelap

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...