Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Bulletin annuel d'activités

Nouvelle parution de «La Brise du Lac» pour le Comité ZIP du lac Saint-Pierre

durée 08h00
7 juillet 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Le Comité ZIP du lac Saint-Pierre (ZIPLSP) a récemment mis en ligne son bulletin annuel d’activités nommé La Brise du Lac.

Ce dernier dresse le portrait d’une année chargée en projets pour l’organisme.

Avec la réalisation et le commencement de 18 projets, l’organisme a encore une fois contribué à préserver l’intégrité écologique du lac Saint-Pierre.

Parmi ses projets importants, notons l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de gestion des plantes exotiques envahissantes, la caractérisation des obstacles à la libre circulation de la faune aquatique sur le territoire du centre d’essais des munitions (CEEM) du ministère
de la Défense nationale, ainsi que la création d’un répertoire de projets réalisés au lac
Saint-Pierre dans les 10 dernières années.

En plus de ses projets, le Comité ZIPLSP est le mandataire de la Table de concertation régionale du lac Saint-Pierre (TCRLSP) et de la Réserve mondiale de la Biosphère du lac Saint-Pierre (RMBLSP).

La dernière année fut également chargée pour ces deux entités.

Pour sa part, la TCRLSP a notamment créé un guide de départ pour ses nouveaux membres, afin de faciliter leur intégration à la table de concertation, en plus de tenir son forum annuel sous le thème Le PGIR en action

Cet évènement virtuel fut une réussite, avec plus de 230 participants.

De son côté, la RMBLSP a terminé le travail colossal de rédiger l’Examen périodique 2011-2020, visant à démontrer que les normes élevées qui caractérisent la désignation de l’UNESCO sont respectées et que les objectifs du programme sont atteints.

Ce document permettra à la RMBLSP de conserver son titre de réserve de biosphère.

L’année 2022-2023 ne sera pas en reste, alors que la Brise du Lac présente quelques-uns des projets qui seront réalisés par toute l’équipe du Comité ZIPLSP, de la TCRLSP et de la RMBLSP.

Rappelons que le Comité de la zone d’intervention prioritaire (ZIP) du lac Saint-Pierre a pour
mission de réhabiliter, protéger et mettre en valeur le lac Saint-Pierre et ses habitats riverains.

Dans une perspective de développement durable, l’organisme à but non lucratif travaille de concert avec les acteurs locaux, régionaux et provinciaux de même qu’avec les collectivités riveraines pour cibler les problématiques et poser des actions.

Ainsi, depuis sa création en 1996, le comité a planifié et mis en œuvre plus de 200 projets qui ont permis d’améliorer la qualité de l’eau, des habitats fauniques et des accès à ce joyau du Québec.

Toute personne intéressée à en connaitre davantage sur les multiples projets réalisés et à venir peut consulter les bulletins annuels disponibles sur le site web du Comité ZIPLSP,
dans notre section Brise du Lac .

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


2 février 2023

Québec et Maritimes: 48 heures de froid intense et de fort refroidissement éolien

Une assez brève mais très intense période de froid enveloppera plusieurs régions du Québec à compter de la nuit de vendredi, alors qu’en quelques heures, le mercure chutera de près de 25 degrés Celsius. Environnement Canada précise que les régions de l’Outaouais, de Montréal, de l’Estrie, de la Beauce, des Basses-Laurentides, de Lanaudière, de la ...

2 février 2023

Jour de la marmotte : Fred est décédé la veille de sa prédiction

La célèbre marmotte de Val-d’Espoir en Gaspésie, Fred, est malheureusement décédée cette nuit la veille de sa prédiction au sujet de la longueur de l’hiver à l’occasion du Jour de la marmotte. La petite bête poilue avait neuf ans, mais la petite localité est connue pour son évènement depuis quatorze ans. Toutefois, la cérémonie a bien eu lieu, ...

1 février 2023

Nouvel outil pour combattre le cancer du poumon

Un nouvel outil développé par des chercheurs des universités Laval et McGill permettrait de déterminer avec une précision d'environ 95 % le risque de voir le cancer réapparaître chez un patient qui a subi une résection d’une tumeur pulmonaire. Les équipes des professeurs Logan Walsh et Daniela Quail, de l’Université McGill, et Philippe Joubert, ...