Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le PDAAM dévoile sa planification stratégique 2021-2024

durée 12h13
22 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Les partenaires de la Mauricie viennent de présenter leur planification stratégique 2021-2024 et leur nouvelle image de marque. Les partenaires de l’Entente sectorielle sur le développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie disposent d’une enveloppe budgétaire de plus d’un million de dollars pour trois ans.

Dans cette démarche de planification stratégique, les partenaires du PDAAM (Partenaires du développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie) ont fait un état de la situation actuelle du milieu afin de construire une planification stratégique jusqu’en 2024.

Il y a eu des consultations et des activités de concertation pour joindre plus d’une centaine de personnes du secteur bioalimentaire telles que des producteurs, des transformateurs, des restaurateurs, des détaillants, des gestionnaires de marchés publics et divers intervenants.

Cette démarche a permis une meilleure compréhension des enjeux et des défis qui se posent pour l’ensemble des organisations et des entreprises afin de déterminer les différents rôles des acteurs impliqués. Ce projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le programme Territoires : priorités bioalimentaires.

« Nous avons vu dans la dernière année toute l’importance du secteur agroalimentaire et de l’achat local. Il est important de soutenir le secteur agricole et agroalimentaire. Le PDAAM est un levier exceptionnel pour le soutien de projets collectifs et novateurs dans ces domaines. Travailler ensemble permettra d’aller plus loin et de vraiment répondre aux besoins propres à notre milieu », a souligné le président du PDAAM, M. Larry Bernier, maire de la municipalité de Lac Édouard.

« En unissant nos efforts, nous pourrons relever les défis auxquels fait face le secteur agroalimentaire. Ce dernier occupe une place importante dans le développement régional. Ce sont les entreprises mauriciennes et la communauté qui profiteront des retombées socioéconomiques, des solutions, et des projets structurants mis de l’avant », a mentionné le député de Maskinongé, Simon Allaire.

« Plus que jamais, nous devons travailler ensemble afin de soutenir un développement durable des secteurs agricoles et agroalimentaires pour un plus grand impact économique et social dans notre région », souligne M. Jean-Yves St-Arnaud, président de la Table des élus de la Mauricie.

Ce travail de réflexion a aussi amené les différents acteurs du PDAAM à se positionner quant au rayonnement, la visibilité et la notoriété du regroupement pour faire connaître le potentiel d’accompagnement et le soutien financier du PDAAM à un plus grand nombre d’organisations et d’entreprises. 

« Le PDAAM est plus qu’un simple plan, c’est pourquoi les partenaires ont convenu de modifier l’acronyme pour Partenaires du Développement de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire en Mauricie que fait PDAAM et de se doter d’un logo symbolique qui démontre bien l’importance de travailler ensemble dans une dynamique de partage et d’entraide. Le logo met aussi en image la mission du PDAAM qui est d’être l’organisation pivot pour la Mauricie afin de favoriser l’émergence de et la concrétisation d’initiatives et de projets collectifs pour tout ce qui touche l’agriculture et l’agroalimentaire », explique la coordonnatrice du PDAAM, Andréanne Renaud.

Afin de contribuer à réaliser cette planification stratégique, le PDAAM invite les entreprises et les organismes du milieu à soumettre leurs projets, pour pouvoir bénéficier du levier financier du PDAAM qui vise entre autres à supporter l’émergence et le développement de projets collectifs en agriculture et en agroalimentaire en Mauricie et à favoriser la mise en valeurs des produits régionaux, deux enjeux ciblés d’ici 2024.

Les acteurs de la région se concertent dans le PDAAM depuis 2010 afin de définir une vision et des orientations relatives au développement durable de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie. Les partenaires de l’Entente sectorielle sont le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, le MAPAQ, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, la Fédération de l’Union des producteurs agricoles de la Mauricie, les MRC de Maskinongé, de Mékinac et des Chenaux, les villes de Trois-Rivières, de Shawinigan et de La Tuque, ainsi qu’Innovation et développement économique Trois-Rivières.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h30

Santé publique : la grève de trois jours des professionnels débute

Les professionnels de l’Institut national de santé publique (INSPQ) ont amorcé lundi matin une grève de trois jours. Ils ont manifesté à Montréal et à Québec, devant l’Assemblée nationale, dans ce contexte. Ce sont 400 professionnels: des conseillers scientifiques, des agents d’information, des analystes en informatique, notamment, qui sont ...

durée Hier 15h21

La décontamination de terrains pourrait coûter des milliards au Canada

Décontaminer l'ensemble des sites fédéraux coûtera plusieurs milliards de dollars au Canada. Par exemple, la décontamination de l'ancien emplacement de Giant Mine, au Yukon, coûtera à lui seul 4,38 milliards $, un sommet au pays. Les travaux, qui se sont amorcés en 2005, se prolongeront jusqu'en 2038. Cette somme ne comprend pas l'entretien à ...

25 novembre 2022

Les pédiatres révisent leurs recommandations sur le temps d'écran des tout-petits

La Société canadienne de pédiatrie a abandonné sa directive d'il y a cinq ans qui limitait le «temps d'écran» pour les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire: elle encourage plutôt les parents à accorder la priorité aux émissions éducatives, interactives et adaptées à l’âge.  Dans de nouvelles directives publiées jeudi, la Société ...