Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Accréditation des Petits ambassadeurs en Mauricie

Des enfants des garderies découvriront des aliments locaux

durée 08h00
12 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Les partenaires du Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Mauricie (PDAAM) ont accrédité les trois premiers centres de la petite enfance (CPE), Petits ambassadeurs Mauricie.

Le projet des Petits ambassadeurs est une démarche visant à faciliter le maillage entre l’industrie bioalimentaire et les services de garde éducatifs à l’enfance, au Québec. En Mauricie, l’accréditation obtenue par un milieu de garde permet de souligner son engagement à offrir et faire découvrir aux jeunes des aliments nutritifs et locaux dans leur assiette et en réalisant différentes activités éducatives.

 Les 15 régions investies dans le projet travaillent depuis plus d’un an au déploiement du concept, originaire de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Au total, 4500 enfants touchés par le projet dans 72 services de garde éducatifs à l’enfance (SGÉE) sont accrédités Petits ambassadeurs aux quatre coins du Québec. En Mauricie, le projet est coordonné par le PDAAM avec la collaboration du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), de la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie (TIR-SHV) et du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), qui accompagnent les CPE dans cette démarche.

En Mauricie, l’expertise du PDAAM et des partenaires multisectoriels impliqués permet l’accompagnement des services de garde et de la mise en réseau avec les entreprises bioalimentaires pour faciliter l’arrimage entre l’offre et la demande. Le déploiement provincial des Petits ambassadeurs bénéficie ainsi de l’implication de plus de 80 partenaires multisectoriels partout au Québec, en plus d’une étroite collaboration avec Aliments du Québec, l’Association québécoise des CPE et Équiterre.

« Nous sommes fiers du travail accompli avec les huit premiers CPE qui font partie de la démarche durant la dernière année, ce qui nous a amenés à accréditer trois premiers CPE : L’univers de Mamuse Méduque (Trois-Rivières), Le Petit Champlain (Champlain) et Le Manège des Tout-Petits (Shawinigan). Ce travail a permis différents maillages entre des producteurs et des CPE et a amené la découverte d’aliments régionaux à plus de 649 enfants. Afin de déployer ce projet, une deuxième cohorte est en cours d’inscription », explique Marie-Eve Roy, chargée de projet des Petits ambassadeurs en Mauricie pour le PDAAM.

Depuis 2010, la Mauricie a entrepris une démarche de concertation régionale autour du développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Ce travail porte aujourd’hui ses fruits avec l’adoption d’une 4e Entente sectorielle sur le développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire signée entre le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, Services Québec, la Fédération de l’UPA de la Mauricie, les MRC de Maskinongé, Mékinac et Des Chenaux ainsi que les villes de Trois-Rivières, Shawinigan et La Tuque.

Le PDAAM est l’organisation pivot favorisant l’émergence et la concrétisation d’initiatives et de projets collectifs en agriculture et en agroalimentaire en Mauricie. Sa raison d’être est d’animer le milieu, soutenir et influencer l’émergence et le développement d’initiatives et de projets collectifs pour le meilleur de l’agriculture et de l’agroalimentaire.

Tables de concertation bioalimentaire

Les Tables de concertation bioalimentaire du Québec (TCBQ), dont le PDAAM fait partie, ont pour mission d’animer et de coordonner les efforts des différents acteurs du milieu afin d’assurer le développement du secteur bioalimentaire. Les TCBQ sont ancrées dans leur milieu respectif dans douze régions et territoires du Québec. Elles sont au service des entreprises et des organisations de leur région.

La mise en œuvre de ce projet dans les différentes régions est possible grâce à une aide financière totalisant 686 000 $ accordée par le MAPAQ à la Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean dans le cadre du Programme de développement des marchés bioalimentaires, pour un projet global de 879 925 $. Cette aide est versée par la suite aux différentes Tables de concertation bioalimentaire et organismes partenaires dans les régions participantes.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Retour en images sur la cérémonie hommage aux policiers décédés en fonction

L’émotion était palpable ce dimanche en après-midi à Ottawa sur la colline parlementaire. Près de 4 500 policiers provenant des quatre coins du Canada, et de la région du Suroît, se sont réunis pour rendre hommage aux agents décédés dans l’exercice de leur fonction plus tôt cette année. Parmi les intervenants qui ont pris part à cette cérémonie ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...