Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

75 000$ pour soutenir les projets jeunesse dans l’agglomération de La Tuque

durée 13h35
5 mai 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Dans le contexte de la pandémie, les jeunes vivant dans l’agglomération de La Tuque ont besoin plus que jamais qu’on leur donne l’occasion de réaliser des projets qui auront du sens pour eux et qui leur permettront de développer de nouvelles aptitudes autant personnelles que professionnelles, indique la Ville de La Tuque dans un communiqué.

Le conseil d’agglomération de La Tuque attribue un nouveau budget pour la réalisation de projets jeunesse. Cette initiative sera sous la responsabilité de la Ville de La Tuque par son service de développement économique et forestier (SDÉF). Les projets qui seront financés toucheront l’ensemble de l’agglomération de La Tuque, précise-t-on.

Une enveloppe de 25 000 $ par année sur 3 ans, pour un total de 75 000 $, est réservée à partir du montant reçu dans «l’Entente de vitalisation du Fonds régions et ruralité » conclue avec le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les jeunes âgés de 14 à 25 ans pourraient recevoir un maximum de 5 000 $ par projet accepté.

« Le budget jeunesse est une façon de donner une voix à la jeunesse d’ici, tout en offrant aux jeunes l’accompagnement et l’encadrement nécessaire pour mener les projets qui leur tiennent à cœur. Le SDÉF La Tuque travaillera en étroite collaboration avec les partenaires offrant des services à la jeunesse du milieu, comme le Carrefour Emploi Haut-St-Maurice, la Maison de Jeunes Défi-jeunesse du HSM, le Centre d’amitié autochtone La Tuque, ainsi que l’équipe du loisir et de la culture de la Ville de La Tuque. Le déploiement du budget jeunesse, le recrutement, l’analyse et l’accompagnement des projets seront assurés par un comité composé de représentants de ces différents partenaires », expliquent les porte-parole de La Tuque.

Pour Luc Martel, président du conseil d’agglomération et maire de La Tuque, il est «très important pour le conseil d’agglomération et le conseil municipal de La Tuque de soutenir les initiatives de nos jeunes. Ils ont de bonnes idées, mais peu de moyens pour les réaliser, c’est pourquoi nous avons mis en place ce budget spécial qui leur est réservé. L’équipe de notre SDÉF, avec ses partenaires, pourra les accompagner dans leurs démarches. Nous sommes persuadés que cette belle initiative profitera à l’ensemble de nos jeunes et de la population. »

Pour déposer un projet, les jeunes doivent remplir un court formulaire en ligne sur le site Web de La Tuque, sur les pages Facebook de tous les partenaires, ou en utilisant le code QR sur l’affiche du budget jeunesse exposée à plusieurs endroits où les jeunes se retrouvent.

L’un des partenaires accompagnateurs les contactera pour les aider à développer leur projet et pour les suivre tout le long du processus. Pour plus d’informations, les jeunes sont invités à contacter Kim Poirier, conseillère au développement économique au SDÉF, au 819 523-6111, poste 2.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...

29 juillet 2022

« Vivre avec le virus, ne veut pas dire de vivre comme s'il n'y avait plus »

Le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, s’est à nouveau présenté devant les journalistes pour faire un point sur la situation actuelle concernant la COVID-19. Il a débuté en mentionnant qu’il y avait eu dans les dernières semaines une augmentation des cas dans les hôpitaux, mais que la majorité s’était présentée pour des ...