Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

La Santé publique recommande le port du masque jusqu'à la mi-mai

durée 14h20
21 avril 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le directeur par intérim de la Santé publique du Québec, Luc Boileau, recommande le port obligatoire du masque dans les lieux publics au moins jusqu’à la mi-mai.

C'est du moins ce qu'il a annoncé en conférence de presse aujourd'hui lors de son portrait de la situation épidémiologique dans la province.

Le Dr Boileau a débuté avec des « relatives » bonnes nouvelles. Selon les observations, la transmission du virus commence à ralentir et pourrait même avoir atteint un plateau. Par contre, cela dépend des groupes d’âge, les 70 ans et plus sont encore très touchés par cette vague.

Le nombre de nouvelles hospitalisations est également en train de ralentir sans toutefois baisser. Selon l'INESSS, on devrait voir dans les deux prochaines semaines une stabilisation. L’absence des travailleurs suit la même tendance.

M.Boileau indique qu’il ne faut pas oublier que le long congé de Pâques a créé de nombreux rassemblements et qu’il faudra voir au courant des prochaines semaines de l’impact avant de totalement se prononcer sur la situation à venir.

C’est pourquoi, que la Santé publique a recommandé au gouvernement du Québec d’obliger le port du masque dans les lieux publics et dans les transports en commun au moins jusqu’à la mi-mai. Il serait possible de revoir les recommandations si la situation s’améliore.

Une saison grippale
Pour la première fois depuis le début de la pandémie, la COVID-19 côtoie le virus de la grippe, l’Influenza. Ainsi, les personnes atteintes de la grippe peuvent avoir les mêmes symptômes, mais ne testeront pas positif au test rapide.

Les autorités demandent que dès qu’une personne ressent des signes grippaux, ils doivent s’isoler de la même manière que s’ils avaient eu un test positif à la COVID-19.

Il faut éviter d’aller aux urgences à moins de complications.

Finalement, le Dr Boileau a annoncé que les personnes immunosupprimées qui sont atteintes de la COVID-19 n’auront plus à s’isoler pour une durée de 21 jours, mais ils devront dorénavant s’isoler durant 10 jours.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 juin 2022

La Cour suprême confirme l'élargissement de la protection des victimes de viol

La Cour suprême du Canada a confirmé l’élargissement de la loi canadienne sur la protection des victimes de viol apporté par les libéraux il y a quatre ans. Dans un arrêt rendu jeudi à six contre trois, le plus haut tribunal a déclaré que les règles élargies visant à empêcher davantage que le passé d’une présumée victime d’agression sexuelle ne ...

30 juin 2022

Un colloque de trois jours sur la bioéconomie à Trois-Rivières

La bioéconomie québécoise est riche et diversifiée. Intimement liée au développement des régions, elle représente une réelle occasion d’innovation et de création de richesses pour le Québec. Dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable, la bioéconomie a tout le potentiel d’offrir des solutions durables à des enjeux ...

29 juin 2022

Un camp de vacances pour favoriser l'intégration des enfants immigrants

Le Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan OFFRIRA l’expérience d’une semaine de camp de vacances à 18 enfants issus de familles de nouveaux arrivants résidant à Shawinigan en collaboration avec le Camp de vacances du Lac en Cœur, indique le communiqué de l’organisme « Du 26 juin au 1er juillet et du 31 juillet au ...