Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

UPA Mauricie

Un programme de jumelage entre producteurs et chasseurs

durée 14h12
4 avril 2022

L’expansion de certaines espèces animales, notamment le dindon sauvage et le cerf de Virginie, cause des préjudices pour certains agriculteurs de la Mauricie. En réponse à cet enjeu grandissant, l’UPA Mauricie a mis sur pied un projet-pilote de jumelage entre propriétaires de terres et chasseurs.

Plusieurs producteurs rapportent chaque année des dommages occasionnés par la faune : alimentation dans les mangeoires destinées aux animaux de la ferme, destruction des balles de foin, piétinement, transmission de maladies, etc.

Ce projet récemment mis sur pied permet de coordonner les activités de prélèvement sur des terres agricoles. En s’inscrivant préalablement auprès de l’UPA Mauricie, les chasseurs sont jumelés à un propriétaire d’une parcelle affectée par ce problème.

Nouveau projet

En fonctionnant ainsi, les parties impliquées bénéficient d’un encadrement administratif et d’un soutien pour s’assurer du succès d’une bonne collaboration : entente sur le territoire de chasse, les déplacements et les horaires de chacun, ainsi que la nature des travaux à réaliser aux champs.

L’association est effectuée en regard du secteur géographique, du type de chasse, des intérêts et des demandes de chacun. Les espèces qui causent le plus de dommages sont le dindon sauvage, le cerf de Virginie, les ours et les oiseaux migrateurs.

D’autres initiatives du genre existent ailleurs au Québec, mais il s’agit d’une première en Mauricie.

Un problème grandissant

Cette solution semble la meilleure afin de contrôler les dommages provoqués par la sauvagine et les autres espèces animales aux productions agricoles. Ce moyen est d’ailleurs lui-même proposé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec.

Le réchauffement climatique contribue en grande partie à l’accroissement de ce problème. En outre, la mesure de ces dommages en Mauricie n’a vraisemblablement jamais été comptabilisée de manière officielle, mais les plaintes sont plus nombreuses.

La période de chasse du printemps aura lieu du 29 avril au 23 mai au Centre-Sud de la Mauricie (zone 7), et du 29 avril au 10 mai plus au nord (zone 26). Les chasseurs peuvent déjà s’inscrire sur le site upamauricie.ca/chasse et les producteurs peuvent communiquer avec l’UPA Mauricie pour signifier leur intérêt.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 juin 2022

La Cour suprême confirme l'élargissement de la protection des victimes de viol

La Cour suprême du Canada a confirmé l’élargissement de la loi canadienne sur la protection des victimes de viol apporté par les libéraux il y a quatre ans. Dans un arrêt rendu jeudi à six contre trois, le plus haut tribunal a déclaré que les règles élargies visant à empêcher davantage que le passé d’une présumée victime d’agression sexuelle ne ...

30 juin 2022

Un colloque de trois jours sur la bioéconomie à Trois-Rivières

La bioéconomie québécoise est riche et diversifiée. Intimement liée au développement des régions, elle représente une réelle occasion d’innovation et de création de richesses pour le Québec. Dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable, la bioéconomie a tout le potentiel d’offrir des solutions durables à des enjeux ...

29 juin 2022

Un camp de vacances pour favoriser l'intégration des enfants immigrants

Le Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan OFFRIRA l’expérience d’une semaine de camp de vacances à 18 enfants issus de familles de nouveaux arrivants résidant à Shawinigan en collaboration avec le Camp de vacances du Lac en Cœur, indique le communiqué de l’organisme « Du 26 juin au 1er juillet et du 31 juillet au ...