Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La Coalition des forces sociales (CFS MCQ)

La crainte d'un crise à cause de l'inflation

durée 11h30
22 février 2022

La Coalition des forces sociales (CFS MCQ) a tenu deux rassemblements lundi à Trois-Rivières et à Victoriaville pour sensibiliser les élus et les décideurs, car elle craint une crise causée par la montée inflationniste pour les gens à faibles revenus.

Depuis la dernière année, les citoyens et les citoyennes du Québec doivent composer avec une augmentation considérable du coût de la vie. Les hausses du prix des loyers, des aliments, de l’essence et de l’électricité sont les exemples les plus flagrants.

Cette explosion inflationniste a un impact majeur sur le budget des ménages québécois et génère une forte croissance des inégalités sociales qui affectent tout particulièrement les femmes, les familles et les personnes victimes de pauvreté.

Les membres de la Coalition des forces sociales affirment d’une seule voix que le contrôle efficace de l’inflation passe nécessairement par la règlementation accrue de certains secteurs économiques particuliers.

La Coalition demande que le gouvernement rétablisse sans tarder le mandat historique de la Régie de l’énergie d’assurer le contrôle des hausses tarifaires d’Hydro-Québec.

L'organisation demande aussi l’instauration d’un registre national des loyers afin de juguler l’explosion des coûts du logement locatif au Québec.

Quant à la hausse majeure du prix des aliments et de l’essence, la Coalition demande la mise en place d’une règlementation du gaspillage alimentaire, comme la réduction de la dépendance nationale aux énergies fossiles qui doit être accélérée et mise en priorité.

Pour les membres de la Coalition des forces sociales, la solution à l’actuelle crise inflationniste ne peut se limiter à une aide financière ponctuelle ni à une timide hausse du salaire minimum. Le message de la Coalition se veut clair : le gouvernement du Québec doit utiliser sans tarder les leviers règlementaires qu’il a à sa disposition afin de protéger la population d’un appauvrissement qui s’annonce être généralisée.

L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS), dans une étude parue en juin 2021, estime qu’entre 17 % et 19 % de la population du Québec n’a pas accès à un revenu viable, c’est-à-dire un revenu qui permet de combler les besoins de base comme s’alimenter, se vêtir ou se loger. Soulignons aussi que l’appui financier d’environ 200 dollars versé par le gouvernement du Québec à une frange de la population et la dernière hausse annoncée du salaire minimum sont des mesures nécessaires, mais largement insuffisantes pour combler les nombreux impacts négatifs de l’inflation.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 juin 2022

La Cour suprême confirme l'élargissement de la protection des victimes de viol

La Cour suprême du Canada a confirmé l’élargissement de la loi canadienne sur la protection des victimes de viol apporté par les libéraux il y a quatre ans. Dans un arrêt rendu jeudi à six contre trois, le plus haut tribunal a déclaré que les règles élargies visant à empêcher davantage que le passé d’une présumée victime d’agression sexuelle ne ...

30 juin 2022

Un colloque de trois jours sur la bioéconomie à Trois-Rivières

La bioéconomie québécoise est riche et diversifiée. Intimement liée au développement des régions, elle représente une réelle occasion d’innovation et de création de richesses pour le Québec. Dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable, la bioéconomie a tout le potentiel d’offrir des solutions durables à des enjeux ...

29 juin 2022

Un camp de vacances pour favoriser l'intégration des enfants immigrants

Le Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan OFFRIRA l’expérience d’une semaine de camp de vacances à 18 enfants issus de familles de nouveaux arrivants résidant à Shawinigan en collaboration avec le Camp de vacances du Lac en Cœur, indique le communiqué de l’organisme « Du 26 juin au 1er juillet et du 31 juillet au ...