Publicité

22 juillet 2021 - 15:00

C'est le temps de réserver son espace

Retour du Vide-grenier à Nicolet

Par Catherine Deveault

Les Services à la communauté de la Ville de Nicolet invitent la population à profiter du retour du Vide-grenier, le samedi 11 septembre 2021 de 9 h à 14 h 30 au parc Marguerite-D 'Youville. En cas de pluie, l'activité sera reportée au lendemain.

Année après année, le populaire événement affiche complet avec plus de 130 emplacements comblés au centre-ville de Nicolet. La rue du 12-Novembre et le parc Marguerite-D'Youville se métamorphoseront, encore cette année, en une grande vente‑débarras à ciel ouvert. Habituellement présenté en mai, l'équipe des services à la communauté avait dû repousser la tenue de l'événement en raison de la COVID-19, mais les mesures sanitaires permettent maintenant le retour du Vide-grenier, cette fois-ci, en septembre.

Les personnes qui désirent vendre lors de cet événement doivent réserver un emplacement en communiquant au [email protected] ou encore au 819 293-6901 poste 1700. L'emplacement d'une grandeur d'environ 10 pieds sur 20 pieds est au coût de 7 $ et de 5 $ par emplacements supplémentaires. Vous avez jusqu'au 1er septembre 2021 pour vous inscrire ou jusqu'à épuisement des emplacements. 

Apportez vos sacs réutilisables

Également, dans un contexte de développement durable et pour inciter les gens à poser un geste vert, n'oubliez pas d'apporter vos sacs réutilisables. La réutilisation ou le réemploi permet de prolonger la durée de vie des produits. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.