Publicité

2 juillet 2021 - 17:00

Sécurité nautique et prévention

Kiosque d’information à la Marina de Trois-Rivières

Par Catherine Deveault

Avec le début de la période des vacances estivales, la Direction de la police de Trois-Rivières désire informer et sensibiliser les plaisanciers sur les consignes de sécurité entourant la conduite d’une embarcation nautique. 

Depuis le début de la saison, les patrouilleurs nautiques remarquent une recrudescence des embarcations de plaisance (embarcation à moteur et sport de pagaie). Ainsi, les patrouilleurs nautiques tiendront un kiosque  d’information sur les terrains de la Marina de Trois-Rivières, ce samedi le 3 juillet, de 10h00 à 14h00 afin de discuter  des différents enjeux de sécurité sur les cours d’eau, notamment; 

  • La vigilance concernant la baisse du niveau de l’eau observé dans la rivière St-Maurice;
  • Les équipements de sécurité obligatoires selon le type d’embarcation;
  • Compétence et âge minimal pour la conduite d’une embarcation motorisée;
  • La cohabitation harmonieuse des plaisanciers;
  • Les comportements et manœuvres dangereuses à éviter; 
  • La navigation et la consommation d’alcool. 

Depuis le 25 mai dernier, les patrouilleurs ont procédé à l’interpellation et à la vérification de 137 embarcations. La  DPTR rappelle que la patrouille nautique a accentué ses présences sur la rivière St-Maurice depuis l’an dernier afin  de sécuriser l’ensemble des utilisateurs et sanctionner les comportements prohibés. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.