Publicité

21 décembre 2020 - 11:30

L’entreprise shawiniganaise a versé un don de 500$ en denrées au Centre Roland-Bertrand

Banque alimentaire : Alignement Patenaude fait aussi sa part

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’entreprise shawiniganaise Alignement Patenaude vient à son tour de faire don de 500$ en denrées alimentaires à la banque alimentaire du Centre Roland-Bertrand.

« C’est important pour nous de donner dans notre communauté. Nous nous sommes impliqués dans le Noël du pauvre, mais également auprès de la Fondation de la SSS de l’Énergie », souligne Simon Cantin, directeur d’Alignement Patenaude.

Quand le mouvement de solidarité a débuté dernièrement envers la banque alimentaire du Centre Roland-Bertrand et que les entreprises de Shawinigan se sont succédé afin de donner généreusement, l’équipe d’Alignement Patenaude a décidé de faire sa part.

À l’instar de près d’une dizaine d’entreprises du grand Shawinigan, Alignement Patenaude s’est procuré 50 sacs de denrées alimentaires au coût de 10$ via la Guignolée IGA 2020. Ces derniers sont garnis de six produits locaux et remis au Centre Roland-Bertrand qui assure la distribution des paniers sur le territoire shawiniganais.

« L’année 2020 a été particulièrement difficile pour plusieurs familles. Il était important pour nous de finir l’année de belle façon en appuyant une autre cause qui nous tient à cœur, ici, à Shawinigan », termine M. Cantin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.