Publicité

2 novembre 2020 - 12:00

Il y est question notamment de déficience intellectuelle, motrice, sensorielle et de l’autisme

Une nouvelle BD gratuite pour lutter contre les préjugés envers les personnes handicapées

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Regroupement des organismes de promotion des personnes handicapées de la région Mauricie (ROP Mauricie) lance un nouvel outil de sensibilisation et de réflexion fort original contre les préjugés envers les personnes handicapées.

Celui-ci prend la forme d’une bande dessinée destinée aux jeunes enfants et intitulée « Il était une fois… toi et moi. Six histoires différentes… sur la différence! »

Pour sa réalisation, le ROP Mauricie a fait appel à l’expertise des Éditions Dans la tête, par l’entremise de l’auteur François St-Martin et l’illustrateur Marc Bruneau, créateurs de la série Dans la tête de François.

En collaboration avec des organismes membres du regroupement, différentes saynètes ont été imaginées afin d’illustrer le quotidien de personnes vivant avec un handicap.

Celles-ci ont par la suite été scénarisées et mises en image par le duo de bédéistes.

Le tout se décline en une brochure grand format comportant six histoires sous forme de bande dessinée, accompagnées de jeux.

Il y est question, entre autres, de déficience intellectuelle, de trouble du spectre de l’autisme, ainsi que de déficience motrice et sensorielle.

Une trousse complète

La trousse complète offerte gratuitement comprend une bande dessinée pour chaque enfant, un document d’accompagnement pour les éducateurs(trices) et les enseignants(es), ainsi qu’une affiche.

L’initiative a vu le jour dans le cadre du projet de sensibilisation à la réalité des personnes handicapées, grâce à la participation financière de l’Office des personnes handicapées du Québec.

Pour plus informations ou pour obtenir des exemplaires : ROP Mauricie, 819 372-1036 ou [email protected] 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.