Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dénonciation du racisme systémique et urgence

Mort de Joyce Echaquan: le Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières interpelle les médias sur l'échec du système public

durée 09h30
30 septembre 2020
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Le Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières a interpellé hier les différents médias régionaux afin d’exprimer ses inquiétudes quant aux circonstances ayant précédé le décès de Joyce Echaquan lundi au Centre hospitalier de Lanaudière.

« Cette situation reflète pour nous une réalité extrêmement inquiétante face à la maltraitance et à la négligence qu’a subies vraisemblablement cette femme Atikamekw de Manawan », a précisé le Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières.

Pour ce dernier, il est indéniable que cette situation trahit  la présence de discrimination envers les Autochtones, qui s’exprime par un racisme systémique et l’incapacité de l’État d’offrir des services publics culturellement pertinents et sécurisants pour les Autochtones.

Le 30 septembre 2019, il y a un an déjà, la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec déposait son rapport et ses recommandations.

La « faillite du système public »

Le commissaire Jacques Viens affirmait : « Que ce soit en matière de santé physique, de santé mentale, de justice, d’espérance de vie, de parentalité, de logement ou encore de revenus, les difficultés vécues par les peuples autochtones du Québec font la démonstration claire de la faillite du système public à répondre à leurs besoins. De cela, nous sommes collectivement responsables. »

Travaillant quotidiennement à favoriser la création de services publics culturellement pertinents et sécurisants pour les Autochtones vivant en milieu urbain à Trois-Rivières, le Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières a exprimé son désarroi quant à une telle situation.

Il a également soulevé l’urgence que les changements tangibles aux niveaux politique, social et collectif soient prioritairement mis de l’avant afin d’enrayer la discrimination et le racisme systémique envers les peuples autochtones afin que la dignité, l’équité, le respect et l’inclusion soient au cœur de la prestation québécoise de services.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...

29 juillet 2022

« Vivre avec le virus, ne veut pas dire de vivre comme s'il n'y avait plus »

Le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, s’est à nouveau présenté devant les journalistes pour faire un point sur la situation actuelle concernant la COVID-19. Il a débuté en mentionnant qu’il y avait eu dans les dernières semaines une augmentation des cas dans les hôpitaux, mais que la majorité s’était présentée pour des ...