Publicité

11 août 2020 - 07:45

Texte commandité

Concilier télétravail et productivité : conseils pour les employeurs

Depuis le début de la crise, plusieurs études ont démontré que les employés sont généralement favorables au télétravail. Entre autres avantages, cette nouvelle approche minimise les transports jusqu’au bureau et présente l’opportunité de passer davantage de temps avec la famille.

Pour les employeurs et les gestionnaires, le télétravail présente toutefois des enjeux humains et techniques quelquefois difficiles à gérer. Pourtant, il peut être une réelle source de productivité pour les entreprises. Voici quelques conseils pour en tirer profit.

Faites confiance à vos employés.

Il est frappant de constater la difficulté qu’ont certains gestionnaires à faire confiance à leurs équipes, renforcée par la distance.

Si le salarié doit être formé et encadré lorsqu’il est en phase d’apprentissage ou de développement, il aspire par la suite à être responsabilisé. Un salarié en confiance, c’est un salarié qui est curieux, qui prend des initiatives et qui s’implique dans la mission de l’entreprise.

Si certains outils peuvent permettre à l’employeur de garder un œil sur les employés -- songeons notamment aux webcams et aux logiciels qui enregistrent les données d’utilisation des ordinateurs sur le web -- sachez qu’il existe des limitations légales à l’utilisation de tels outils. “Ces logiciels de surveillance électronique ne sont généralement pas prohibés par la loi,” note le cabinet d’avocats Verreau Dufresne à Québec. “Toutefois, ils doivent faire l’objet d’une utilisation raisonnable dans un objectif d’affaires justifié et les travailleurs doivent en être informés.”

Assurez-vous que vos salariés ont tout le matériel nécessaire.

Si le bureau est un lieu de partage social, il est aussi apprécié pour les conditions de travail qu’il offre. Avec du matériel informatique de qualité, une connexion internet stable, une salle à dîner, des bureaux et des sièges ergonomiques, s’impliquer est plus naturel. Lorsque les employés sont à domicile, l’employeur doit s’assurer qu’ils disposent d’équipements de qualité et de tout le nécessaire pour assurer la productivité.

Sachez également que certaines dépenses sont admissibles à des déductions d’impôts. Selon l’Agence de revenu du Canada, vous pouvez déduire des dépenses liées à l'utilisation, aux fins de votre emploi, d'un bureau à votre domicile si, selon votre contrat d'emploi, vous étiez tenu d'en payer les frais. Il doit s'agir de frais liés directement à votre travail qui ne vous ont pas été et qui ne vous seront pas remboursés par votre employeur.

Offrez une plus grande flexibilité dans les horaires.

Le télétravail, c’est un bon moyen pour les employés de profiter de leur famille, de prendre part aux tâches quotidiennes, d’accompagner les enfants à l’école, ou encore de faire du sport.

En votre qualité de gestionnaire, il est nécessaire de laisser à vos équipes une certaine flexibilité dans leurs horaires, leur permettant de travailler tôt le matin ou tard le soir s’ils le souhaitent. L’important, c’est que le travail soit effectué et qu’il soit de qualité.

Conservez une relation privilégiée avec vos équipes et saluez leur engagement. Être en télétravail, cela signifie travailler à distance… et la distance, c’est l’ennemie des relations sociales. En conservant une dynamique de groupe et en entretenant une relation proche avec vos équipes, vous maintiendrez leur motivation et vous leur prouverez que vous êtes au cœur de l’arène.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.