Publicité

17 juillet 2020 - 06:00

Activités estivales

Marina de Grand-Mère et parc riverain de Shawinigan: une première saison accessible

Par Salle des nouvelles

La Ville de Shawinigan invite les citoyens à venir découvrir la première section terminée du parc riverain et de la Marina de Grand-Mère.

Et pour agrémenter les lieux, un camion de cuisine de rue de la bannière Valentine vient d’y élire domicile pour le reste de l’été. Le camion est ouvert du jeudi au dimanche, de 11 h à 19 h (fermé en cas de pluie).

« Un restaurateur devait être à la capitainerie cet été, mais avec la pandémie, nous avons dû revoir nos plans. L’option des camions de cuisine de rue s’est imposée et nous sommes heureux qu’un entrepreneur se soit lancé dans l’aventure », explique Yves Vincent, directeur général de la Ville de Shawinigan.

Quels services disponibles ?

Les visiteurs ont accès à deux terrasses surplombant la rivière Saint-Maurice et à plusieurs endroits pour s’asseoir et relaxer. Des toilettes sont aussi disponibles dans le bâtiment du chalet de services et le stationnement se trouve complètement dans le bas de la pente, à proximité des sentiers.

En tout temps et partout sur le site, les citoyens sont invités à respecter les consignes de distanciation physique et les mesures d’hygiène recommandées par la Direction de la santé publique du Québec.

Fin des travaux

Les travaux dans la section non accessible du parc riverain devraient se terminer à la mi-septembre. Il reste à compléter l’aménagement de la tour pour installer un observatoire au sommet et le paysagement, notamment.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.