Publicité

12 juillet 2020 - 06:00

Le nombre sera limité

La STTR distribuera à nouveau des masques à ses usagers demain

Par Salle des nouvelles

La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) remettra à nouveau des masques à ses usagers demain. La distribution aura lieu30, de 6h30 à 18h30, et coïncidera avec le début de l’obligation de porter un couvre-visage dans les transports collectifs.

La quantité de masques étant limitée, les usagers sont invités à venir en récupérer un rapidement. Il y a plus de deux semaines, la STTR avait procédé à un exercice similaire, dans tous ses terminus et que cette initiative avait permis de distribuer plus de 800 masques.

Promotion de l'utilisation du couvre-visage

« Lorsque le gouvernement du Québec a annoncé que le port du couvre-visage devenait obligatoire pour les personnes âgées de douze ans et plus se déplaçant en transport en commun, nous avons décidé de distribuer des masques à nouveau. Nous espérons ainsi promouvoir son utilisation et sensibiliser les usagers au fait que le port du masque constitue une mesure importante pour assurer la sécurité de tous les usagers », explique Charles-Hugo Normand, conseiller en communication et partenariats à la STTR.

Celui-ci mentionne également qu’une nouvelle campagne de publicité sera lancée prochainement pour rappeler aux usagers que le port du masque sera obligatoire pour se déplacer sur le réseau de la STTR. La campagne sera visible dans certains abribus, de même que dans tous les autobus en service.

Rappel concernant l’obligation de porter un couvre-visage
dans les transports en commun

Cette mesure sera en vigueur dès demain, le lundi 13 juillet avec une période de transition de deux semaines. L’obligation concerne les personnes âgées de 12 ans et plus.

Le port d’un couvre-visage demeure fortement recommandé pour les enfants de 2 à 12 ans.

Les enfants de moins de 2 ans, les personnes ayant une condition médicale particulière ne permettant pas le port du masque et celles qui ne sont pas capables de mettre ou de retirer le masque par elles-mêmes ne sont pas visés par l’obligation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.