Publicité

21 juin 2020 - 06:00

Les 22, 23, 25 et 26 juin

La STTR distribuera gratuitement des masques à ses usagers

Par Salle des nouvelles

La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) distribuera gratuitement des masques lavables à ses usagers, dès demain, les 22, 23, 25 et 26 juin prochains, dans les différents terminus du réseau.

Cette initiative a pour objectif de sensibiliser les usagers à l’importance de porter un couvre-visage dans les transports collectifs et de rappeler les comportements responsables à adopter à bord d’un autobus.

La distribution des masques coïncide avec le retour de l’horaire régulier du service de transport urbain, lequel aura également lieu le lundi 22 juin. Enfin, la quantité de masques à distribuer est limitée et la STTR invite ses usagers à venir en récupérer un rapidement, selon l’horaire ci-dessous :

22 juin

 

9h30 à 12h00

 

Au terminus Fusey

 

22 juin

 

13h00 à 18h30

 

Au terminus Galeries du Cap

 

23 juin

 

6h30 à 18h30

 

Au terminus Centre-ville

 

25 juin

 

6h30 à 18h30

 

Au terminus UQTR

 

26 juin

 

6h30 à 18h30

 

Au terminus Carrefour Trois-Rivières-Ouest

 

« Le port du couvre-visage est particulièrement important dans les transports collectifs, puisqu’il n’est pas toujours possible d’y pratiquer la distanciation physique. En distribuant gratuitement des masques lavables à nos usagers, nous souhaitons promouvoir leur utilisation et faire en sorte qu’ils soient largement adoptés par notre clientèle », explique Charles-Hugo Normand, conseiller en communication et partenariats à la STTR.

Ce dernier tient à rappeler que cette initiative s’ajoute aux autres mesures déployées pour assurer la sécurité des usagers pendant la pandémie, dont la désinfection quotidienne de tous les autobus en service et l’ajout de distributeurs de désinfectant pour les mains dans ceux-ci.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.