Publicité

9 mai 2020 - 06:00

Au cours de la semaine prochaine

Nicolet rouvrira progressivement les portes de l’hôtel de ville

Par Salle des nouvelles

En comité de travail virtuel lundi dernier, les élus nicolétains ont convenu de reprendre graduellement certaines activités à l’hôtel de ville, dont le paiement des constats d’infraction et les rencontres de citoyens avec le personnel du service de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme durable.

Il est important de préciser que les bureaux seront accessibles sur rendez-vous seulement en communiquant au 819 293-6901 poste 1700. La Ville de Nicolet reviendra avec une date précise dès que tous les moyens de protection seront mis en place.

« Nous emboîtons le pas aux commerces et écoles qui ont débuté le déconfinement, souligne la mairesse, Geneviève Dubois. D’importantes mesures sanitaires sont actuellement en train d’être mises en place pour les citoyens et les employés qui seront à l’hôtel de ville. Il faut comprendre aussi les employés dont la présence n’est pas requise directement sur place seront aussi invités à poursuivre le télétravail.»

Quatre citoyens maximum dans le hall

Un maximum de quatre citoyens sera permis à la fois dans le hall de l’hôtel de ville, l’entrée se fera par la porte principale et la sortie par le côté du bâtiment, la circulation devenant unidirectionnelle à l’intérieur du bâtiment. Pour le paiement de factures, la municipalité privilégie toujours les transactions en ligne avec les institutions financières. Si un paiement doit absolument être fait au comptoir d’accueil, les cartes de débit sont alors fortement conseillées.

Rappelons que la bibliothèque municipale H.-N.-Biron est toujours fermée, mais offrira des services de livres à l’auto et livres à domicile (60 ans et +) dès la semaine prochaine. Les usagers qui souhaitent se prévaloir de ces nouveaux services sont invités à passer leur commande en remplissant un formulaire Web à l’adresse suivante : https://nicolet.ca/fr/services-a-la-communaute/bibliotheque-municipale 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.