Publicité

7 mai 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:07

Pandémie COVID-19

Transports : les trifluviens embarqueront de nouveau par la porte avant

Par Salle des nouvelles

C'est officiel, de nouvelles cloisons en polycarbonate transparent seront installées à bord des autobus de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR), afin de protéger les chauffeurs et les chauffeuses. L’embarquement par la porte avant de l’autobus reprendra de façon graduelle sur l’ensemble du réseau, en suivant le rythme de l’installation des cloisons.

En attendant que tous ses autobus soient munis d’une cloison, la STTR rappelle qu’il est important de suivre les indications affichées sur les portes d’accès des autobus. Le retour de l’embarquement par la porte avant signifie que les usagers devront valider leur titre de transport au moment de monter à bord.

 « Éviter la contamination des chauffeurs »

« Depuis le début de la pandémie, la sécurité de nos employés et de nos usagers est notre priorité quotidienne. La solution que nous proposons crée une barrière physique entre les employés et les usagers pour éviter la contamination des chauffeurs. Jusqu’à présent, nous avons toujours été proactifs et aucun membre du personnel n’a contracté la COVID-19 », explique Patrice Dupuis, directeur du service de transport.

Celui-ci mentionne également que seuls les déplacements jugés essentiels doivent être effectués en transport en commun et que les usagers doivent posséder un titre de transport valide sur eux, en tout temps.

Des mesures déjà en place pour la sécurité des usagers

La STTR incite les usagers à adopter un comportement responsable lors de leurs déplacements et à conserver une distance suffisante entre eux à l’intérieur des autobus, des abribus et des terminus. Ceux-ci doivent également procéder à l’embarquement par la porte avant et au débarquement par la porte arrière de l’autobus (si possible).

La sécurité est un enjeu collectif et la clientèle a un rôle important à jouer pour limiter la propagation du virus. La Société a mis en place plusieurs initiatives visant à accroître la sécurité des usagers sur son réseau, dont la diffusion de campagnes de sensibilisation, la désinfection quotidienne de tous ses autobus en service et l’ajout de distributeurs de désinfectant pour les mains dans ses autobus. Sur une base volontaire, les usagers sont invités à porter un couvre-visage lors de leurs déplacements.

Les horaires pourraient changer

Pour le moment, l’horaire du samedi est en vigueur tous les jours de la semaine (à l’exception du dimanche) mais cela pourrait changer advenant une hausse de l’achalandage.

« La STTR suit de près les recommandations gouvernementales et nous adapterons notre réseau aux directives qui nous seront soumises prochainement », ajoute le directeur. Advenant une hausse significative de la fréquentation du réseau, l’horaire régulier pourrait être de retour dans les prochaines semaines pour augmenter la fréquence du service et ainsi réduire le nombre de personnes à bord.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.