Publicité

22 avril 2020 - 17:49 | Mis à jour : 17:58

COVID-19

Le CISSS MCQ répond au flou sur les cas en RPA et ressources intermédiaires

Par Inès Lombardo, Journaliste

Le CISSS MCQ a fait le point sur la situation dans les résidences pour personnes âgées et les ressources intermédiaires. Longtemps hésitante, la direction a décidé de désormais rendre publique la liste des cas présents dans ces hébergements, à la suite d'une situation peu claire sur les éclosions de cas.

Accompagné de la Docteure Marie-Josée Godi, le PDG du CIUSSS Carol Fillion a tenté de clarifié la situation sur la publication des chiffres dans les RPA et ressources intermédiaires. Selon lui, le CISSS est resté discret sur ces données par « respect  de l'autonomie des partenaires privés». Les chiffres du nombre de résidents touchés seront rendus publics dans les prochains jours, sans toutefois qu'il soit possible de reconnaître ou de cibler les gens porteurs, par respect pour les droits des individus touchés, a précisé la direction.

Des tests pratiqués sur l'ensemble des résidents à la Maison la Cathédrale, assure le CIUSSS MCQ

Questionnés sur le fait que les résidents de la Maison la Cathédrale à Trois-Rivières et leurs familles n'étaient pas au courant de cas au sein même de la maison, la directrice de la santé publique régionale, Dre Marie-Josée Godi et Carol Fillion ont tous deux botté en touche, précisant que l'information relevait du gestionnaire de la résidence en question. Carol Fillion a rappelé: « Dès qu'une personne est révélée positive au test nous intervenons si besoin auprès de notre partenaires privé (les résidences privées) et nous mettons les gens concernés au courant de la situation ». 

Toutefois, en opposition aux affirmations qui courent, la Dre Godi a assuré que tous les résidents et tous les travailleurs au sein de la Cathédrale avait été dépistés. « Votre information est erronée. Les tests ont été faits le 6 avril pour les résidents et le 12 pour les employés », a-t-elle précisé. Le protocole exige qu'à partir d'une éclosion de deux cas, un résident et un membre du personnel, le dépistage soit réalisé sur l'ensemble des résidents et des soignants, « même les asymptômatiques ».

Un « espoir » et un lent décloisonnement au CHSLD Laflèche

L'autre éclaircissement du jour s'est fait sur le CHSLD de Laflèche: « Aujourd'hui, c’est avec une touche importante d’espoir que je m’adresse à vous », faisant référence à la guérison de 13 résidents et de plus de 20 travailleurs. Ces derniers pourront revenir au travail sous peu.

Les résidents rétablis vont être graduellement décloisonnés et vont pouvoir reprendre certaines activités sans cesser d'appliquer les mesures de précaution.

D'autres symptômes observés chez certains cas de COVID-19

Le CIUSSS MCQ a par ailleurs attiré l'attention sur le fait que d’autres symptômes en plus de ceux connus ont été observés sur des personnes positives à la COVID-19, tels que des maux de gorge, des maux de tête, de la faiblesse générale et dans  certains cas, de la diarrhée.

Si ces symptômes apparaissent, la ligne à appeler le est le 1 877 644‑4545 (sans frais) pour être redirigé vers un centre  désigné d'évaluation. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.