Publicité
23 mars 2020 - 16:30

En service dès ce lundi 23 mars

Des nouveaux autobus hybrides à Shawinigan

La Régie de Transport en commun de Shawinigan (RTCS) informe les usagers que les nouveaux autobus hybrides seront graduellement en service sur le territoire de Shawinigan à compter de ce lundi 23 mars.

Avec l’arrivée des véhicules hybrides neufs, la RTCS a choisi de faire peau neuve et de renouveler ses couleurs. La transition aux nouvelles couleurs jaune et bleu de toute la flotte se fera de façon graduelle, et ultimement, tous les véhicules remplacés par des véhicules neufs, incluant les autobus de transport adapté, s’uniformiseront à ces nouvelles couleurs.

« L’arrivée des premiers autobus neufs dans les rues de Shawinigan était très attendue, et c’est donc une étape importante que nous franchissons dans la mise en œuvre du nouveau plan de transport », indique Jean-Yves Tremblay, président de la Régie de transport en commun de Shawinigan. Dans les prochains mois, la RTCS prévoit l’entrée en vigueur des circuits optimisés offrant des horaires bonifiés. Des études sont toujours en cours pour confirmer les orientations retenues.
  
COVID-19 : les services maintenus selon l’horaire habituel
 
Finalement, la RTCS se veut rassurante envers ses usagers quant à la continuité de service en lien avec la COVID-19 : « La situation de santé publique exceptionnelle à laquelle nous faisons face présentement peut sembler inquiétante pour nos usagers. Pour le moment, sachez qu’aucune rupture de service n’est prévue et que nous continuons à vous servir sur le même horaire qu’à l’habitude », ajoute monsieur Tremblay. « Nous vous invitons à respecter les consignes émises par les autorités sanitaires et à respecter une distance raisonnable avec les autres usagers présents dans nos véhicules »

Plus d’information sur les horaires et tarifs de la RTCS sont disponibles au www.shawinigan.ca/rtcs.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.