Publicité
17 mars 2020 - 10:00

PANDÉMIE Covid-19

Coronavirus: Trois-Rivières, Shawinigan, Nicolet et Bécancour continuent la fermeture de leurs bâtiments

Par Salle des nouvelles

Suite aux annonces listées chaque jour par le gouvernement québécois, les villes s'organisent pour tenter d'endiguer la propagation du coronavirus. Voici les dernières mesures prises hier par les municipalités de Trois-Rivières, Shawinigan, Nicolet et Bécancour.

  • À Trois-Rivières

Au niveau des bibliothèques, la prolongation des horaires de prêt et les frais de retard en lien avec la situation seront annulés. Les abonnés sont invités à profiter des ressources numériques pendant la fermeture des installations. Pour les citoyens n'étant pas encore abonnés, nous travaillons à mettre en place une solution pour que vous puissiez avoir accès gratuitement aux nombreuses ressources numériques disponibles.

Pour les permis, certificats d'autorisation et programmes de subvention : les centres de service étant fermés, toute demande de permis doit être acheminée par téléphone au 311 ou par courriel à l'adresse [email protected] Un technicien communiquera avec les demandeurs pour confirmer la prise en charge des dossiers.

Relativement aux constats d'infraction et taxes municipales, dû à la fermeture de la cour municipale, les citoyens sont invités à privilégier les plateformes numériques pour le paiement des comptes de taxes et des constats d'infractions

Enfin, le Musée Pierre-Boucher ferme ses portes jusqu’au 1er avril. Par le fait même, l’atelier d’aquarelle de Lorraine Dietrich, programmé le 21 mars est annulé, de même que la causerie de Denis Jacques, du 28 mars.

Fermeture au public des presbytères et bureaux d’accueil jusqu'au 27 mars inclus

Dernière mesure prise hier, l’évêque du Diocèse de Trois-Rivières, Monseigneur Luc Bouchard a interpellé à nouveau les responsables des paroisses avec des précisions pour la gestion de leurs employés salariés et de leurs bénévoles.

Il enjoint les paroisses à fermer pour le public les presbytères et les bureaux d’accueil, tout comme l’Office diocésain de pastorale et l’évêché de Trois-Rivières. Cette mesure s’applique depuis hier jusqu’au minimum le 27 mars inclusivement. La population ne pourra pas obtenir de service en personne. Elle pourra cependant contacter les paroisses et le diocèse par téléphone, courrier ou courriel.

Télétravail et réunions supprimées pour les plus de 70 ans

Considérant l’incitation du Gouvernement du Québec à l’égard des personnes âgées de 70 ans et plus de limiter leurs sorties et déplacements, l’évêque de Trois-Rivières demande aux fabriques des paroisses de libérer avec solde, pour une période de deux semaines, tout employé âgé de 70 ans et plus à moins de pouvoir organiser les tâches en télétravail. Les prêtres, les coordonnateurs et coordonnatrices de pastorale paroissiale, les agentes de pastorale et les diacres, âgés de 70 ans et plus, ne tiendront aucune réunion pour la période des deux prochaines semaines.
 

« Je demande, étant donné l’âge moyen des bénévoles, que tous les comités d’une paroisse ou d’une communauté chrétienne de proximité, équipes, conseils, assemblées de fabrique, chorales et autres, suspendent leurs engagements pour les deux prochaines semaines. Je remercie toutes les personnes qui donnent de leur temps, de leur énergie et de leur compétence pour l’activité de l’Église catholique chez nous. Je souhaite prendre soin des personnes de 70 ans et plus en leur demandant moi-aussi de suspendre leur bénévolat dans leur communauté chrétienne. Je les assure de ma prière et de ma bénédiction remplie de reconnaissance », a précisé Monseigneur Luc Bouchard.
 

Les employés âgés de moins de 70 ans se présenteront au travail. Les fabriques, le diocèse et leurs employés se soumettront à des mesures d’hygiène fournies par communiqué interne par Mgr Luc Bouchard.
 

Les communautés religieuses, les autres milieux d’évangélisation et le campus du Sanctuaire Notre- Dame-du-Cap sont invités par Mgr Luc Bouchard à s’inspirer des mesures diocésaines alors qu’il leur
laisse le soin de décider suivant leurs procédures internes.

 

  • À Nicolet

En lien avec la demande formulée par le premier ministre du Québec, François Legault de fermer les établissements de loisirs et culture, la Ville de Nicolet annonce la fermeture de l’aréna Pierre- Provencher et de la bibliothèque H.-N.-Biron jusqu’à nouvel ordre. Rappelons que déjà, le centre sportif de l’école nationale de police du Québec est déjà fermé depuis quelques jours.

La mairesse, Geneviève Dubois, a rejoint en après-midi plusieurs membres du conseil municipal. « Nous croyons, tout comme le gouvernement du Québec, que nous en sommes rendus à mettre en place des moyens collectifs importants pour freiner la propagation du COVID-19. Nous assurons au premier ministre notre pleine collaboration dans les efforts déployés jusqu’à maintenant » a-t-elle indiqué.

Vu que tous les bâtiments de la ville sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre, incluant l’hôtel de ville, la mairesse, Geneviève Dubois, invite les citoyens à joindre le personnel par téléphone au 819 293-6901 ou par courriel au [email protected]. Les Nicolétains sont invités à utiliser les différentes plate-formes en ligne pour le paiement des taxes ou l’inscription aux activités de loisirs. Les paiements par chèque peuvent être déposés dans la boîte à courrier de l’hôtel de ville. « Nous allons pouvoir répondre à toutes vos demandes mais devrons le faire de façon différente pour un certain temps » ajoute la mairesse Dubois.

 

  • À Shawinigan

La Ville met en place des mesures supplémentaires de prévention en raison de la progression du coronavirus (COVID-19), et ce, afin de protéger le public et son personnel.

Le maire Michel Angers a interrompu ses vacances aux États-Unis et est de retour à Shawinigan. Bien qu’il soit en quarantaine pour les 14 prochains jours, il participe à distance à toutes les rencontres quotidiennes du comité spécial sur les mesures préventives mises en place en raison de l’épidémie de coronavirus (COVID-19).

« L’accès à l’hôtel de ville, de même qu’aux centres administratifs des travaux publics et de sécurité incendie sera fermé au public dès demain, et ce, jusqu'au dimanche 29 mars inclusivement » signale le maire Michel Angers. « Les employés municipaux sont toutefois en poste et le service aux citoyens est maintenu au 819 536-7200 et par courriel à [email protected] »

La Ville ferme également les centres communautaires
jusqu’au 29 mars inclusivement. Cette mesure s'ajoute aux fermetures annoncées vendredi des bibliothèques, des arénas, du centre de curling municipal et de la piscine municipale.

Tenue de registre et constats d’infraction

Les citoyens qui désirent se déplacer à l’hôtel de ville pour signer le registre sur les règlements SH-636, SH-637, SH-641 et SH-642 pourront le faire en prenant rendez-vous au 819 536-7200 sur les heures normales de bureau. L’information sur ces règlements est disponible au www.shawinigan.ca/avispublics.

Les citoyens qui doivent payer une contravention peuvent le faire en ligne, au comptoir de leur institution bancaire ou par la poste. Pour en savoir plus, consultez le www.shawinigan.ca/constats.

Activités de loisirs printemps-été

Tel qu’annoncé vendredi, l’inscription aux activités de loisirs printemps-été est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Les citoyens s’étant déjà inscrit et qui souhaitent se désinscrire et obtenir un remboursement peuvent le faire en écrivant à [email protected]. Autrement, les citoyens déjà inscrits qui souhaitent conserver leur place en vue des activités à venir seront informés dès que la session pourra débuter.

 

  • À Bécancour

En raison des récentes annonces sur l’évolution du COVID-19, la Ville de Bécancour a fermé depuis hier tous les bâtiments municipaux à la population par mesure préventive.

Ainsi, l’Hôtel de Ville, l’Aréna Roland-Rheault, le Réseau des bibliothèques, l’Atelier municipal, l’administration de la Caserne Centrale et de la Centrale de traitement d’eau, les centres communautaires et salles de location sont tous clos jusqu’à nouvel ordre. Les activités liées aux loisirs et aux sports prévues dans les bâtiments municipaux sont donc annulées pour l’instant.

Les citoyens peuvent s'informer quotidiennement sur le site Internet constamment mis à jour au www.becancour.net et sur son Facebook.

Les employés de la Ville n’ayant pas de contraintes sont en poste et continuent d'assurer les services réguliers et essentiels tels, l’opération de la Centrale de traitement d’eau et le déploiement du Service de sécurité incendie.

Les taxes reportées

En raison de ces fermetures de lieux et considérant la date d’échéance de paiement des taxes, initialement prévue pour les 18 mars (foncières) et 19 mars (affaires), la Ville reporte cette échéance au 6 avril, afin d’accommoder les citoyens et entreprises désirant payer au bureau de perception de l’hôtel de ville. La date sera réajustée si nécessaire.

De plus, la Ville recommande d’utiliser les services en ligne le plus possible pour procéder aux paiements des taxes et aux paiements/ inscriptions des activités du Service à la communauté La Ville tient à rassurer la population qu’il ne s’agit que de mesures préventives et qu’elle continuera de suivre les recommandations du gouvernement du Québec et de la Direction de la santé publique.

La Ville de Bécancour fera une mise à jour régulière des mesures de prévention mises en œuvre pour cette situation (COVID-19). D’ailleurs, une section du site Internet de la municipalité sera dédiée à cet effet (www.becancour.net ) et y affichera les dernières actualités. Les communications municipales se feront de concert avec les informations obtenues des autorités en santé publique du Québec. Ligne Info-Coronavirus : 1 877 644-4545

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.