Publicité
18 février 2020 - 06:00

Intervention plus rapide

Police de Trois-Rivières : les véhicules de patrouille maintenant équipés de défibrillateurs

Par Salle des nouvelles

La Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR) et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) ont annoncé que 16 défibrillateurs externes automatisé (DEA) seront dorénavant à la disposition des patrouilleurs.

Cette annonce fait suite à une entente de partenariat entre la DPTR et le CIUSSS MCQ afin d’améliorer les services à la population. Le déploiement de ces appareils dans les véhicules de patrouille permettra d’intervenir plus rapidement et d’accroître les chances de survie d’une personne victime d’un arrêt cardiorespiratoire. Rappelons toutefois que la réponse aux appels de nature médicale demeure l’exclusivité des services ambulanciers. L’intervention des policiers ne constitue qu’une assistance complémentaire à ceux-ci.

Les policiers, ces premiers intervenants

« Dans le cadre de leurs fonctions, les policiers se retrouvent fréquemment comme premiers intervenants sur des événements impliquant des causes médicales,  rappelle René Martin, directeur de la police de Trois-Rivières. Ainsi, lorsqu’une situation le nécessitera, et s’ils arrivent sur place avant les techniciens ambulanciers ou les premiers répondants, les policiers pourront utiliser un DEA lors d’une réanimation cardiorespiratoire. Cet outil supplémentaire permettra de réduire encore davantage les délais de réponse certaines occasions ».

Les 170 policiers de la DPTR recevront progressivement la formation spécifique de huit heures afin d’être en mesure d’utiliser adéquatement les DEA.

« Selon les statistiques, la technique de réanimation cardiorespiratoire (RCR) combinée à  l’utilisation d’un DEA, augmente jusqu’à 60 % les chances de survie d’une personne en arrêt cardiorespiratoire présentant les caractéristiques propices à la réanimation. Étant donné que chacune des minutes compte, les policiers ajoutent un maillon important à la chaîne préhospitalière, en collaboration avec les premiers répondants, les techniciens ambulanciers et le personnel hospitalier. Notre objectif est de travailler ensemble pour la sécurité de la population », a fait savoir le Dr. François Parent, Codirecteur médical des services préhospitaliers d'urgence du CIUSSS MCQ.

Le CIUSSS MCQ a reçu un financement de 40 000 $ du ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) pour l’achat des appareils et pour la formation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.