Publicité
7 février 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:01

La directrice générale de la Fondation du cégep de Trois-Rivières nommée

Un regroupement des fondations voit le jour à la Fédération des Cégeps

Par Salle des nouvelles

La Fédération des cégeps a annoncé la création du Regroupement des fondations collégiales qui comprend, à ce jour, 29 représentants de fondations de cégeps. Sous la présidence de Joanne Berthiaume, directrice générale de la Fondation du Collège Ahuntsic, le Regroupement a pour mission d’offrir un lieu d’entraide et de partage qui procure à ses membres une force de représentation, un forum d’échanges et des services de référence. Le conseil d’administration de la Fondation du Cégep de Trois-Rivières a informé que sa directrice générale, Marie-Christine Vézina, a été nommée sur le conseil exécutif du nouveau regroupement des fondations collégiales du Québec.

« Le Regroupement nous donne une force de dialogue, certes auprès des différents partenaires, mais aussi auprès des différentes instances et paliers gouvernementaux. Maintenant, nous parlons toutes le même langage dans l’atteinte de nos objectifs respectifs. C’est une très belle nouvelle pour tous les collèges membres, mais aussi pour la région et ses étudiants!», a assuré la directrice de la Fondation du Cégep de Trois-Rivières, Mme Vézina.

Rendre possible des projets des communautés collégiales

« Actives dans tous les cégeps du Québec, les fondations collégiales représentent des partenaire importants qui œuvrent depuis plusieurs années afin de rendre possible le financement de projets mis de l’avant par les communautés collégiales et qui ne pourraient être réalisés sans leur grande contribution. La Fédération est donc heureuse de soutenir cet autre exemple de concertation du réseau collégial », a précisé Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

« C’est avec beaucoup de fierté que nous annonçons la mise sur pied de ce Regroupement qui offre aux fondations du réseau collégial un lieu d’échanges et de concertation, a indiqué Joanne Berthiaume, présidente du Regroupement et directrice générale de la Fondation du Collège Ahuntsic. Les fondations œuvrent pour une cause philanthropique commune qui, sans se substituer au financement de l’état, contribuent à la réalisation de la mission des cégeps et octroient un soutien financier important pour les étudiants ».

Comité et mandats à réaliser

Le premier comité exécutif du Regroupement est composé de Joanne Berthiaume, Fondation du Collège Ahuntsic, présidente; Josée Mailloux, Fondation du Cégep de Sherbrooke, vice- présidente; les administrateurs Dominique Massicotte, Fondation du Cégep de l’Abitibi- Témiscamingue; Gilles Rochette, Fondation du Collège de Bois-de-Boulogne; Marie-Christine Vézina, Fondation du Cégep de Trois-Rivières; Wassila Yassine, Fondation du Collège de Rosemont et Danielle Malkassoff, Fondation du Cégep de Saint-Laurent, substitut.

Le comité exécutif verra à ce que le Regroupement favorise la collaboration et soutienne le développement des fondations collégiales pour faire face à leurs enjeux communs. Il créera aussi des occasions d’échanges et des activités de perfectionnement qui contribueront au développement professionnel continu. Enfin, il s’occupera de faire connaître et reconnaître l’apport des fondations dans les cégeps et leur contribution à la réussite des étudiants auprès de la communauté collégiale et des partenaires.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.