Publicité
1 octobre 2019 - 10:00 | Mis à jour : 13:43

La Société Saint-Jean-de-Baptiste accueille son nouveau directeur général, Nicolas Le Mat

Par Salle des nouvelles

Nicolas Le Mat, le nouveau directeur de la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) est entré en fonction lundi le 30 septembre. Il explique vouloir insuffler à l'organisme un positionnement stratégique qui contribuera à accroître sa notoriété et à assurer sa pérennité.

« Monsieur Le Mat est un gestionnaire accompli. Il possède plus de 30 années d'expérience dans des secteurs variés, a relevé avec succès de grands défis et saura mettre à contribution sa vision du management », a précisé Jocelyn Gagné, président du conseil d'administration de la SSJBCQ.

Né en France où il a obtenu son baccalauréat en gestion, Nicolas Le Mat a beaucoup voyagé et a travaillé dans différents pays, dont à Madagascar pendant près de 15 ans.

« Je suis un homme de défi, soutient le principal intéressé. Mes nombreuses expériences m'ont enrichi d'une précieuse polyvalence et dans la recherche de solutions, je mise sur la créativité. Je ne vois pas un problème comme étant un problème, mais plutôt comme une occasion de faire preuve d'ouverture et d'originalité, de brasser des idées et de trouver des solutions. »

Installé au Québec avec sa famille depuis 2009, Nicolas Le Mat a œuvré comme consultant, a eu une entreprise de recyclage automobile et a restructuré les activités lucratives de l'Abbaye Saint-Benoit-du-Lac. La concrétisation de ce mandat passait, entre autres, par la mise en place d'une nouvelle gouvernance, par le développement d'un plan stratégique, d'un plan marketing, l'élaboration de nouveaux produits, ainsi que par la gestion des ressources humaines et financières.

Il occupait également les fonctions de directeur général de la municipalité au moment de la construction d'une usine d'épuration de 4M $ et du réservoir d'eau potable, deux importants projets subventionnés. Outre ses compétences, le nouveau directeur général de la SSJBCQ affirme avoir  des valeurs bien définies : la transparence, le respect, l'ouverture aux autres et aux idées, la créativité et l'action.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.