Publicité
17 septembre 2019 - 13:06 | Mis à jour : 13:28

Cérémonie dans le cadre de la Semaine des municipalités

Six prix Jean-Nicolet sont remis à des Nicolétains

Par Salle des nouvelles

Lors d’une cérémonie dans le cadre de la Semaine des municipalités, le conseil municipal de Nicolet a attribué six de ses plus hautes distinctions pour le prix Jean-Nicolet. Trois personnalités nicolétaines (André Roy, Jeanne-d’Arc Plourde et Gilles Pilon) ainsi que trois grands Nicolétains (l’honorable Michel Biron, Sœur Jeanne Vanasse et Jean-Michel Blais) sont les lauréats 2019. 

« Nous avons voulu rendre cet hommage plus solennel avec la création d’un trophée par une artiste et des entreprises de chez nous et avons organisé spécifiquement une cérémonie de reconnaissance citoyenne », a souligné la mairesse, Geneviève Dubois.

« Les Nicolétains que nous honorons ce soir ont des parcours bien différents les uns des autres mais chacun à leur façon se démarquent dans notre communauté et font rayonner Nicolet. Qu’ils soient artiste peintre ou au piano, bénévoles depuis plusieurs années, homme d’affaires et ancien sénateur ou ancien maire, nous souhaitions mettre en lumière ces récipiendaires », a ajouté Mme Dubois. 

Les invités à la cérémonie ont eu le plaisir d’entendre le pianiste nicolétain, Jean-Michel Blais, en prestation à la toute fin de l’événement grâce au prêt et transport d’un piano appartenant à l’homme d’affaires, Roger Dubois, de Canimex. 

Les élus nicolétains ont également profité de la cérémonie pour remettre le trophée aux deux premiers lauréats des distinctions de personnalité nicolétaine et de grand nicolétain de 2016 (Claudia Proulx et Gabriel Chaussé). 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.