Publicité
2 septembre 2019 - 16:00

La Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR) et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ) unissent leurs efforts

Une travailleuse sociale pour soutenir les interventions policières

Par Salle des nouvelles

La Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR) et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ) unissent leurs efforts afin de répondre adéquatement aux besoins de la population. 

En effet, un projet pilote visant l’intégration d’une travailleuse sociale en milieu policier a été entériné, le 28 août dernier, entre les deux partenaires sous forme de prêt de service afin d'obtenir, à temps complet dans les locaux de la DPTR, et ce pour une durée de deux ans, une travailleuse sociale du CIUSSS MCQ. Le but d'une telle entente vise à mettre en commun nos compétences respectives lors de situation nécessitant une intervention psychosociale auprès des personnes en situation de vulnérabilité, en besoin de soutien et de protection ou susceptibles de comportements à risque. 

« À l’échelle provinciale, les appels impliquant des individus présentant des signes d’un état mental perturbé sont en pleine recrudescence depuis quelques années. Que ce soit des gens aux prises avec de réels troubles mentaux diagnostiqués, des personnes confuses ou dont l’état mental est perturbé par la prise de médicaments, de stupéfiants ou d’alcool, ceux-ci sont devenus le quotidien des Services policiers. Ainsi, en travaillant en équipe avec la travailleuse sociale, nos policiers augmenteront leurs connaissances en matière de santé mentale et amélioreront leurs interventions envers cette clientèle pour assurer la sécurité de tous », a indiqué M. René Martin, Directeur de la police de Trois-Rivières. 

En plus d’outiller et de soutenir le travail des policiers, la travailleuse sociale interviendra directement auprès de la clientèle, suite à une intervention policière, afin d’évaluer si des besoins de services psychosociaux, de santé mentale, de dépendance ou autres sont nécessaires. Elle servira alors d’agente de liaison pour faciliter l'accès et la référence vers différentes ressources du réseau public et communautaire. 

« Ce projet pilote est le fruit d’une grande collaboration entre le CIUSSS MCQ et la DPTR. Je suis fiers de ce partenariat qui permettra à nos deux organisation d’améliorer la qualité des interventions et de rejoindre davantage notre population de la région de Trois-Rivières », a également mentionné Dave Fillion, le Directeur adjoint - Services sociaux généraux et dépendance au CIUSSS MCQ. 

L’entrée en fonction de la nouvelle ressource est prévue vers la mi-septembre.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.