Publicité
19 août 2019 - 14:00

Nouvelle campagne de la Société de sclérose en plaques

Savourez pour stopper la SP permet de générer un montant de 4473 $

Par Salle des nouvelles

Grâce à l’implication de seize restaurants partenaires répartis aux quatre coins de la Mauricie, la nouvelle campagne de la Société de sclérose en plaques, Savourez pour stopper la SP, a dépassé les objectifs fixés par la section. L’implication des restaurateurs et du public pour cette nouvelle activité en Mauricie a permis de générer un montant de 4473 $. 

Destiné à tous les foodies de la région, Savourez pour stopper la SP a généré l’intérêt des partenaires et la curiosité du public. Comme le mentionnait la présidente d’honneur, Mme Joyce Godbout, directrice générale de l’Hôtel Delta par Marriott, lors du lancement du mois de la sensibilisation : « Ravir les palais tout en appuyant une bonne cause, quelle agréable combinaison ! » 

Fière des résultats obtenus, la section Mauricie annonce que cette nouvelle campagne est là pour rester. Une nouvelle tradition vient de voir le jour... 

À propos de la sclérose en plaques (SP) 

La sclérose en plaques (SP) est considérée comme une maladie auto-immune qui s’attaque au système nerveux central (cerveau, moelle épinière et nerfs optiques). Il s’agit d’une maladie imprévisible qui peut se manifester par les symptômes suivants: fatigue extrême, incoordination, faiblesse, fourmillements, troubles de la sensibilité, de la vision, de la vessie ou de la fonction cognitive et changements d’humeur. 

Elle a également des répercussions physiques, émotives et financières. Il n’existe présentement aucun remède contre la SP, mais les chercheurs en apprennent chaque jour davantage sur les causes de la SP et sont plus près que jamais de trouver des moyens de contrer cette maladie. Pour faire un don ou obtenir des renseignements, il est possible de visiter le www.sclerosenplaques.ca/Mauricie ou téléphonez au 819 373- 2570.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.