Publicité
19 juin 2019 - 11:27 | Mis à jour : 11:34

Quadrilatère délimité par les rues Bellevue et St-Sacrement, la rivière Saint- Maurice, la 28e Rue et l’autoroute 55, à l’exception du quartier des Érables

Possible coloration de l’eau dans les prochains jours à Shawinigan

Par Salle des nouvelles

La Ville de Shawinigan informe les citoyens de la coloration possible de l’eau pour les propriétés situées dans le quadrilatère délimité par les rues Bellevue et St-Sacrement, la rivière Saint-Maurice, la 28e Rue et l’autoroute 55, à l’exception du quartier des Érables.

Cette coloration est due à cinq bris sur la conduite principale du boulevard des Hêtres en raison des travaux de restauration de la route. Les équipes du Service des travaux publics sont sur le terrain pour effectuer les réparations nécessaires. La coloration de l’eau devrait disparaître d’ici la fin de la semaine.

La Ville suggère aux citoyens de faire couler l’eau un certain temps avant de la consommer et d’enlever les tamis dans les robinets ce qui permettra l’évacuation d’un maximum de particules présentes dans l’eau. Finalement, si d’autres types de filtres sont installés sur votre tuyauterie d’eau potable, il est recommandé les inspecter et de les remplacer si requis.

Pour toute question, n’hésitez pas à joindre le Service aux citoyens au 819 536- 7200 ou à [email protected]. Nous vous remercions pour votre habituelle collaboration.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.