Publicité
25 avril 2019 - 14:30

Un geste écologique et solidaire.

Collecte de vélos usagés

Par Salle des nouvelles

Vous avez un vélo qui dort dans le hangar, le sous-sol ou sur le balcon? Voici l’occasion de lui donner une seconde vie! Participez à la collecte de vélos usagés organisée par le Comité de Solidarité/Trois-Rivières et l’École Secondaire Chavigny, en collaboration avec l’organisme Cyclo Nord-Sud, et posez un geste de solidarité qui fera une réelle différence. Puisqu'il sera envoyé dans un pays du Sud, votre vélo pourrait encore servir à cinq à dix personnes, et ce, durant encore une vingtaine d'années.

 

Une contribution de 20 $ par vélo est demandée afin de couvrir le quart des frais inhérents à la revalorisation des vélos. En échange, un reçu aux fins de l’impôt de la valeur du vélo et de votre don en argent vous sera remis. Ce geste, écologique et solidaire, est avantageux pour tous!

 

 

Samedi le 27 avril 2019 de 10h à 13h

École secondaire Chavigny (365 rue de Chavigny, Trois-Rivières)

 

 

Cyclo Nord-Sud a pour mission de revaloriser les vélos inutilisés afin qu’ils servent d’outils de développement en Afrique de l’Ouest, en Amérique latine ou dans le cadre de projets communautaires locaux. Depuis 18 ans, l’OBNL a procuré plus de 55 000 vélos à des personnes dans le besoin, ce qui leur a donné la mobilité nécessaire pour augmenter leur productivité personnelle et atteindre un niveau de vie décent.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.