Publicité
3 octobre 2018 - 20:46

Texte commandité

Reconversion professionnelle : 4 formations courtes diplômantes

La reconversion professionnelle aujourd’hui est davantage perçue comme un signe de dynamisme que d’instabilité et les employeurs l’apprécient beaucoup. Apprendre un nouveau métier, se spécialiser dans un domaine, approfondir des compétences, en acquérir de nouvelles sont en effet des projets à la fois ambitieux et courageux. Voici donc quelques formations courtes diplômantes pour vous aider à rebondir, quel que soit le contexte.

  1. Devenir formateur

Si votre projet est d’exploiter et de partager vos compétences avec les autres, il existe des programmes performants de formation pour adultes à l’UQAM dans le domaine que vous choisirez. Vous y apprendrez à transmettre votre savoir, planifier et concevoir des projets de formation. À l’issue, vous obtiendrez un certificat de formateur en milieu du travail. Cette formation à temps partiel est offerte le soir ou en fin de semaine. Travailleur autonome, vous exercerez en entreprise ou trouverez une salle de formation à louer pour dispenser votre enseignement.

  1. Obtenir un DEP

En deux ans maximum, parfois moins selon les formations, vous obtiendrez un diplôme professionnel reconnu sur le marché de l’emploi. Les entrées sont continues tout au long de l’année et vous continuez à travailler pendant vos études pour subvenir à vos besoins. De nombreux secteurs d’activités sont couverts par ces formations : commerce, administration, tourisme, communication, bâtiment, électrotechnique, informatique, santé, soins esthétiques…

  1. L’attestation d’études professionnelles (AEP)

L’attestation d’études professionnelles peut être une étape avant le DEP mais elle peut aussi se suffire à elle-même. Elle est délivrée après 250 à 750 heures de formation selon le module choisi. Ces études sont gratuites et destinées aux personnes licenciées ou sans emploi, mais aussi à celles qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences. Là encore, les domaines professionnels sont variés : administration, commerce, entrepreneuriat, mécanique, mode, beauté, tourisme, santé… Il faut se renseigner auprès de chaque site de formation pour connaître l’offre.

  1. L’attestation d’études collégiales (AEC)

La perte d’un emploi est souvent le bon moment pour réfléchir à son avenir et envisager une reconversion professionnelle. Le site Emploi-Québec propose des formations de courte durée étudiées en regard des besoins du marché du travail montréalais aux demandeurs d’emploi. Il s’agit d’un investissement personnel à temps plein, aucune autre activité professionnelle n’est possible. Les domaines d’études sont variés et l’on y accède gratuitement sous certaines conditions. La formation est sanctionnée par une attestation d’études collégiales. Les placements des finissants sont excellents.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.