Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 septembre 2018 - 08:00

La succursale Jean Coutu du boulevard Sainte-Madeleine à Trois-Rivières est honorée

Par Salle des nouvelles

Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc. a souligné hier la contribution exceptionnelle et l’excellence du travail de l’équipe de la succursale Jean Coutu située au 200, boulevard Sainte-Madeleine à Trois-Rivières en lui remettant le prestigieux trophée Excell-Service.

« La remise d’un tel trophée est pour nous une occasion de remercier non seulement les pharmaciens propriétaires, messieurs Jean-François Gauthier et Alexandre Rivard, mais également tous leurs employés pour leur accomplissement. Les résultats de l’équipe sont remarquables et c’est avec fierté que nous leur remettons ce trophée », a déclaré Marie-Chantal Lamothe, vice-présidente Ressources humaines, Groupe Jean Coutu, présente sur place lors de la remise.

Synonyme d’excellence au sein du réseau PJC Jean Coutu, le trophée Excell-Service récompense la succursale qui a offert un service hors pair à sa clientèle. La recherche de l’excellence des employés travaillant dans cette pharmacie affiliée au réseau PJC Jean Coutu a donné l’occasion à cette dernière de se démarquer de la concurrence.

À propos de METRO INC.

Avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 16 milliards de dollars, METRO INC. est un chef de file dans la distribution alimentaire et pharmaceutique au Québec, en Ontario et dans l'Est du Canada. Elle exploite ou agit à titre de franchiseur d’un réseau de plus de 600 magasins d’alimentation sous plusieurs bannières dont Metro, Metro Plus, Super C et Food Basics de même que près de 700 pharmacies principalement sous les bannières Jean Coutu, Brunet, Metro Pharmacy et Drug Basics qui procure de l’emploi à 85 000 personnes. Pour plus de détails, visitez corpo.metro.ca.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.